Chaudière au fioul : comment bénéficier de l’offre à 1 euro ?

L'Etat renforce ses aides pour permettre aux ménages de convertir leur chaudière au fioul en un système de chauffage plus économique. Mobilisant différents dispositifs déjà en place, les professionnels partenaire de l'Etat prennent en charge l'entièreté des démarches à la place du client, en échange de la somme modique d'un euro symbolique.

Article mis à jour le 03/06/2019

Trop polluantes et manquant de performance, près de 3 millions de ménages disposent d’une chaudière au fioul aujourd’hui en France. Soit 12 % du parc de résidences principales, majoritairement situées en région rurales, utilisent encore ce combustible pour se chauffer. Dans le viseur du gouvernement pour ces mêmes raisons, il multiplie les dispositifs de « prime à la conversion » pour inciter les français à s’en débarrasser. Le dernier en date, présenté au ministère de la Transition Ecologique et solidaire, Jeudi 24 Janvier, invite au remplacement de son ancienne chaudière par un système économe en énergie, pour la modique somme de 1 euro.

Quatre acteurs du secteur proposent déjà leur propre offres, tels que « Mon chauffage durable EDF » pour EDF, ou encore « Energie pouvoir d'achat » pour Engie. Total et Effy devraient également présenter leur offre dans les prochains jours. Pour François Rugy, l’objectif de remplacer 600.000 chaudières au fioul peut être atteint d’ici deux ans. Pour les ménages répondant aux critères exigés pour bénéficier de cette aide « ce reste à charge d'1 euro permet d'accéder tout de suite et facilement au dispositif pour le prix d'une baguette de pain » surenchère Julien Denormandie, le ministre du Logement.

La pompe à chaleur proposé comme substitut aux chaudières à fioul, a pourtant un désavantage de taille : son prix, oscillant entre 12 000 euros et 15 000 euros, matériel et travaux compris. Afin de réduire la facture présentée au client, des entreprises partenaires de l’Etat, prennent en charge la totalité des démarches. De la récupération des aides à la prise en charges des avances, par exemple.

Comment être éligible au remplacement de chaudière à 1 euro ?

Pour être éligible au dispositif, le client doit impérativement

  • habiter dans une maison individuelle
  • être propriétaire
  • ne pas dépasser un certain plafond de ressources fixé par l’Agence nationale de l’habitat, Anah (ndt : précisé dans le tableau ci-dessous)
Nombre de personnes composant le ménage Plafonds de revenus du ménage en Ile-de-France (€) Plafonds de revenus du ménage pour les autres régions (€)
1 19 875 14 360
2 29 171 21 001
3 35 032 25 257
4 40 905 29 506
5 46 798 33 774
Par personne supplémentaire + 5 882 + 4 257 

Source : anah.fr

Comment en arrive-t-on à cette note ?

Le mécanisme de cette nouvelle aide repose sur un ensemble d’aide cumulés. Parmi elles, on retrouve notamment le dispositif d’accompagnement-conseil « Habiter mieux agilité » de l’Anah qui assure une prise en charge de 50% pour les ménages disposant de ressources très modestes. Contre 35% de prise en charge pour les ménages dont les ressources sont modestes. Pour connaître où son ménage se situe, il suffit de s’informer sur le revenu fiscal de référence (RFR) indiqué sur l'avis d'impôt de 2018 portant sur les revenus de 2017.

Est également compris dans ce package menant à la conversion de chaudière à 1 euro, le « coup de pouce économies d’énergie » dont l’insertion de la prime à la conversion de chaudière compte parmi ses nouveaux domaines d’action depuis le 10 Janvier 2019. Nouveauté de cette année, la prime à la conversion d'une chaudière permet un minimum 4.000 euros d’économie pour les ménages les plus modestes contre 2.500 euros pour les autres. Baptisée « Coup de pouce chauffage » elle s'inscrit dans le cadre du dispositif des certificats d'économie d'énergie (CEE) et permet de renforcer les primes énergies déjà existantes, proposées par différents fournisseurs énergétiques. EDF, propose dans ce cadre jusqu’à 5.500 euros de primes pour les clients modestes. Et 3.500 euros pour les ménages aisés. Parmi les aides cumulés participant à la conversion de chaudière à 1 euro, on retrouve également le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) dont le report a été étendu à 2019. Les travaux sont remboursés à hauteur de 30% sans conditions de revenus, sur une dépense plafonnée à 8.000 euros pour un ménage d’une personne seule. 16 000 euros pour un couple, dopée de 200 euros pour chaque personne supplémentaire à charge.

Comment en arrive-t-on au tarif de 1 euro ?

Pour arriver à ce reste à charge symbolique, le professionnel est invité au geste commercial. Tout en sachant que le nombre de demandes explose depuis le lancement de l’annonce. En témoigne Effy qui enregistre près de 10 000 demandes de particuliers depuis le début de son exécution.

A noter que si vous ne répondez pas l’ensemble des critères d’exigence réclamés par ces différentes aides, des offres attractives existent. Engie propose ainsi une offre inédite réservée aux ménages très modestes souhaitant se débarrasser d’une chaudière de plus de 15 ans, un tarif de 290 euros destinés aux ménages modestes et un paiement de 49 euros étalé sur 60 mois sans conditions de ressources. Sur le même principe, Total propose des prêts à taux zéro étalés sur cinq ans avec des mensualités en partie absorbées par l'économie de 15% à 20% réalisée sur la facture d'énergie. Reste aux autres, l’opportunité de solliciter les primes énergies, l’aide de l’Anah, le crédit d’impôt, etc. Car si ces aides sont adressés aux ménages modestes et très modestes, les ménages aisés et locataires peuvent prétendre en parti à une prise en charge de leurs dépenses.

 

Chaudière au fioul