09 88 90 39 71
Contactez un conseiller TotalEnergies
Accueil » Actualités » MaPrimeRénov’ 2024 : réduction des aides pour le chauffage au bois dès le mois d’avril.

MaPrimeRénov’ 2024 : réduction des aides pour le chauffage au bois dès le mois d’avril.

Par Lucie Deschamps
Publié le 10 janvier 2024

C’est désormais officiel, à compter du 1ᵉʳ avril 2024, l’aide MaPrimeRénov' pour l’achat de chauffage au bois diminuera de 30 %. Une décision qualifiée d’« incompréhensible » par le Syndicat français des chaudiéristes biomasse (SFCB). Retrouvez les détails ci-dessous.

Vous souhaitez changer de fournisseur ?

Nos experts vous conseillent gratuitement !

Je découvre les offres

Une solution de chauffage victime de son succès ?

Insert, poêle ou encore chaudière, les ventes d’équipements de chauffage fonctionnant au bois ont explosé ces dernières années. On dénombre environ 6,3 millions d’appareils de chauffage au bois sur l’ensemble du territoire et les plus fortes ventes datent du post-Covid. En effet, avec l’envolée des prix du gaz à la suite du conflit russo-ukrainien, les Français se sont rués vers d’autres alternatives, telles que le bois. Résultat, près de 510 000 équipements de chauffage au bois ont été écoulés rien qu’en 2022.

Comme il fallait s’y attendre, cette hausse impressionnante des ventes s’est fait ressentir dans le budget de MaPrimeRénov ». L’État avait consacré un budget total de 3,1 milliards d’euros pour MaPrimeRénov’ en 2022. Plus de 769 millions d’euros ont été octroyés pour les installations d’équipements de chauffage au bois.

Selon Thomas Perrissin, vice-président du SFCB, la réduction de l’aide s’apparente à une volonté de Bercy de « faire des économies ».

De son côté, le cabinet de la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, évoque la crainte de manquer de bois à l’avenir, dans le sens où les arbres constituent un enjeu de taille dans le cadre de la transition énergétique. Pour la ministre, il est important de « préserver au maximum les forêts françaises ».

Une décision contestée par la SFCB

Toujours selon le SFCB, cette décision est incompréhensible compte tenu des avantages que l’on peut en tirer.

Pour rappel, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) a annoncé le 7 décembre dernier « des aides financières plus importantes pour accélérer les rénovations de qualité ». Cela afin de faire avancer plus rapidement la décarbonation des modes de chauffage sur le sol français. Si le budget octroyé aux aides est en hausse, l’Agence prévoit cependant de diminuer de 30 % les aides pour l’installation des systèmes de chauffage au bois d’ici au mois d’avril 2024.

Pour la SFCB, le chauffage au bois est pourtant la solution permettant de décarboniser le chauffage de manière simple et économique, puisqu’il n’y a pas d’impact sur le réseau électrique ni de recours aux énergies fossiles.

Pour renforcer ses dires, le SFCB a indiqué que la décision de l’Anah était « contraire à l’urgence à décarboner le chauffage » ainsi qu’aux orientations du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) qui recommande d’accélérer le déploiement du renouvelable.

Les changements dès le mois d’avril

Si vous projetez d’investir dans l’installation d’un système de chauffage fonctionnant au bois, vous devez tenir compte des changements ci-dessous :

  • l’aide MaPrimeRénov’ subira une baisse de 30 % ;
  • il est indispensable de présenter un diagnostic de performance énergétique (DPE) pour bénéficier de l’aide ;
  • les logements classés F et G n’auront pas droit aux aides.

Pour cette année 2024, les catégories de foyers sont définies selon les seuils de revenus indiqués dans le tableau ci-dessous :

Nombre de personnes par foyerÉlevéIntermédiaireModesteTrès modeste
Plafond de ressources maximum hors Île-de-France *
Plafond de ressources maximum en Île-de-France *Plafond de ressources maximum hors Île-de-France *
Plafond de ressources maximum en Île-de-France *Plafond de ressources maximum hors Île-de-France *
Plafond de ressources maximum en Île-de-France *Plafond de ressources maximum hors Île-de-France *
Plafond de ressources maximum en Île-de-France *
130 549 €40 018 €30 549 €40 018 €21 805 €28 657 €17 009 €23 541 €
244 907 €58 827 €44 907 €58 827 €31 889 €42 058 €24 875 €34 551 €
354 071 €70 382 €54 071 €70 382 €38 349 €50 513 €29 917 €41 493 €
463 235 €82 839 €63 235 €82 839 €44 802 €58 981 €34 948 €48 447 €
572 400 €94 844 €72 400 €94 844 €51 281 €67 473 €40 002 €55 427 €
Par personne supplémentaire9 165 €12 006 €6 462 €8 486 €5 045 €6 970 €
* A partir du 1er janvier 2024
Sommaire
    09 88 90 39 71
    Contactez un conseiller TotalEnergies
    Service rapide
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    Démarches simples
    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches :
    souscription, résiliation

    Service gratuit
    GRATUIT

    Notre service est gratuit pour l'internaute*

    * La société HETTY est rémunérée par TotalEnergies Électricité et Gaz France pour chaque contrat souscrit.

    Retour en haut