Comment ouvrir un compteur EDF ?

Chaque foyer souhaitant disposer d’un accès au réseau électrique ou gazier se voit équipé de compteurs. Ceux-ci sont installés et gérés par les gestionnaires des réseaux, à savoir Enedis et GRDF principalement. Ces appareils mesurent votre consommation en temps réel afin de pouvoir procéder à la facturation.

 

À la faveur de la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, les consommateurs sont désormais libres de choisir leur fournisseur d’électricité. Avant d’emménager dans son nouveau logement, l’usager doit demander une ouverture de compteur EDF. Quelles sont les modalités de cette opération ? Comment résilier son abonnement le cas échéant ? 

prix installation compteur electrique

Coût de l’installation d’un compteur d’électricité

En fonction de la situation, le coût de l’installation d’un compteur d’électricité est supporté par l’usager ou par le réseau distributeur Enedis. Le prix de…
sous compteur electrique installation

Sous-compteur électrique : définition, prix et installation

Installer un sous-compteur électrique dans votre logement peut être utile pour surveiller une partie de votre consommation électrique. Dans quels cas est-ce…
transformateur electrique

Tout connaître du transformateur électrique

Définition du transformateur électrique : quelles sont ses différentes fonctions ? Quels bénéfices en retire l’utilisateur ?
compteur electromecanique

Tout savoir sur le compteur électromécanique

Comment fonctionne le compteur électromécanique ? Pourquoi est-il le compteur le plus répandu encore en France ? Qu’en pensent les utilisateurs ?
relever compteur de gaz

Comment relever son compteur de gaz en toute tranquillité ?

Quelles sont les étapes à suivre pour relever son compteur de gaz ? Quand et pourquoi doit-on le faire ? Comment calculer sa consommation de gaz et établir une…
disjoncteur electrique

Tout savoir sur le disjoncteur électrique

Quel est le rôle et le fonctionnement du disjoncteur électrique ? Sa présence est-elle obligatoire dans une installation électrique ? Description de l'…
puissance compteur electrique

La puissance du compteur électrique, un choix déterminant

La puissance du compteur électrique est un paramètre important dans la bonne marche des appareils électriques. Elle doit être fixée de manière précise, pour…
sous compteur triphasé

Le sous-compteur électrique triphasé, un choix essentiel

Le sous-compteur électrique triphasé est généralement recommandé pour les professionnels et les ménages qui utilisent des équipements à haute consommation…
attestation consuel jaune

Consuel : comprendre ses attestations de conformité

Tout connaître des attestations Consuel, leurs prix et comment obtenir la venue d’Enedis pour une mise en service électrique.
differents compteurs edf

Compteur électrique : principes et fonctionnement

Selon Enedis, 35 millions de foyers français disposent d’un compteur électrique pour mesurer leur consommation. Plusieurs modèles coexistent, en attendant le…
Compteur électrique Enedis

Compteur électrique Enedis : fonctionnement et atouts

Depuis 2009, le gestionnaire du réseau de distribution de l’électricité Enedis s’est lancé dans le développement d’un compteur nouvelle génération, intelligent…
compteur electrique linky triphasé

Compteur électrique triphasé : avantages et prix

Le compteur électrique triphasé se distingue du monophasé par la présence de trois phases, qui permettent de répartir l’énergie de votre logement. Est-ce…
compteur gaz

Compteur de gaz : utilité et relevé de consommation

Un compteur de gaz est un appareil visant à mesurer votre consommation de gaz, en vue de votre facturation. Ainsi, il est nécessaire de relever votre index de…
Application Linky : comment profiter pleinement de votre nouveau compteur ?

Application Linky : comment profiter pleinement de votre nouveau compteur ?

L’arrivée du compteur Linky dans tous les foyers est une mini-révolution pour le consommateur ! Ce compteur dernière génération collecte vos données de…

Des millions de foyers sont équipés de compteurs électriques et gaziers. Si ces appareils sont si semblables d’une commune à l’autre, la raison est simple : le gestionnaire de réseau est le même pour tous. Contrairement aux fournisseurs d’énergie, les gestionnaires de réseau ne peuvent être choisis. Il s’agit d’Enedis pour l’électricité et de GRDF pour le gaz. Ces sociétés sont propriétaires des compteurs. Elles procèdent à leur installation et à leur maintenance, elles-mêmes ou par le biais d’intermédiaires. Les compteurs récoltent en temps réel vos index de consommation en vue d’une transmission régulière pour facturation. Cette dernière est ensuite effectuée par le fournisseur d’énergie.

Les compteurs électriques sont donc gérés par Enedis. Tous les modèles de compteurs électriques présents sur le marché français seront remplacés par un compteur connecté Linky d’ici 2022. Celui-ci envoie vos données de consommation automatiquement à Enedis qui les transmet ensuite au fournisseur d’électricité sélectionné par le consommateur. Les compteurs de gaz appartiennent à GRDF. La société s’occupe de l’entretien et d’un éventuel remplacement. Tous les compteurs de gaz en fin de vie sont remplacés par des compteurs connectés Gazpar. Au même titre que Linky, celui-ci communiquera vos index de consommation de façon automatisée.

Ouverture de compteur EDF dans un logement neuf

Cette procédure peut s’avérer très longue. D’abord, il faut nécessairement passer par deux phases. Il s’agit du branchement au réseau électrique et de l’obtention du certificat de conformité du Consuel.

Le branchement du nouveau logement

Pour raccorder un logement en construction (neuf) au réseau électrique, le propriétaire doit s’adresser à Enedis. Seul opérateur habilité en la matière, l’opérateur public propose un devis de branchement selon la nature du site. Dès que l’offre est validée par le client, Enedis déploie ses agents pour réaliser le raccordement. La compagnie se charge d’installer le compteur définitif dès que le logement a été construit.

La mise en service de l’énergie

Lorsque le logement est connecté au réseau, le consommateur souscrit un abonnement chez EDF. Les deux parties s’entendent sur la mise en service de l’électricité dans l’habitation. Après la pose du compteur et la réalisation de l’installation électrique, l’abonné doit retirer le certificat de conformité délivré par le Consuel. Ce document sert à dresser le contrat d’électricité avec EDF ou un autre fournisseur alternatif d'énergie.

Il faut souligner que les usagers qui construisent leur logement doivent demander un compteur provisoire pour réaliser les travaux.

L’installation d’un compteur provisoire : quelles sont les modalités ?

Un compteur provisoire peut servir jusqu’à un an et sa validité peut être prolongée de 3 mois.

Pour ouvrir ce type de compte, l’usager doit transmettre une demande soit à Enedis, soit à EDF. Les renseignements suivants doivent également être fournis :

  • Le domicile exact où doit se faire le branchement ;
  • La période exacte sur laquelle doit s’étendre le raccordement doit être effective ;
  • La préférence entre un branchement monophasé ou triphasé ;
  • Le choix de la puissance en kVA. Celle-ci peut être inférieure à 36 kVA ou se situer entre 42 kVA et 240 kVA.

Le compteur électrique provisoire est employé soit pour une durée inférieure ou égale à 4 semaines, soit pour plus de 4 semaines. Le certificat de conformité du Consuel n’est pas nécessaire pour raccorder un compteur de courte durée.

Si le consommateur souhaite utiliser un compteur pour plus de 28 jours, il doit contacter un conseil client EDF par téléphone. Si le raccordement doit durer 28 jours au maximum, l’usager a deux options : soit il prend attache avec Enedis, soit il contacte EDF dans sa localité.

 Le coût de l’ouverture d’un compte provisoire EDF

L’installation d’un compteur non permanent n’est pas gratuite, car l’abonné loue l’équipement. Les frais de location sont fonction de la puissance. Ainsi, il faut payer :

  • 20 € mensuels pour une puissance inférieure ou égale à 36 kVA ;
  • 40 € par mois si la puissance excède 36 KVA.

La facturation des frais d’ouverture de compteur provisoire par Enedis tient compte de deux éléments. Il s’agit de la nature du terrain et du type de requête formulée. Cette dernière peut être effectuée individuellement par l’usager. Alternativement, deux propriétaires voisins pourront transmettre la demande.

 

Après avoir effectué les démarches additionnelles pour l’ouverture d’un compteur EDF permanent mentionnées plus haut, la suite de la procédure est identique à celle qu’il faut suivre pour intégrer un logement ancien.

Ouverture de compteur EDF dans un logement ancien

L’idéal est de s’y prendre longtemps à l’avance pour profiter de l’énergie dès son arrivée.

EDF permet aux particuliers de souscrire un abonnement 8 semaines avant de déménager. À défaut, il faut entreprendre les démarches 15 jours au moins avant d’emménager. Cette précaution permet de s’assurer que l’installation est opérationnelle avant l’occupation du nouveau logement. Le délai donne aussi une marge de manœuvre aux techniciens qui pourraient être sollicités ailleurs.

Il faudra suivre certaines étapes pour bénéficier d’une ouverture de compte effective et rapide.

1 - Réunir tous les renseignements requis pour le contrat d'énergie

L’ouverture de compteur EDF est la même que celle des autres fournisseurs d’électricité. Pour gagner du temps, il faut réunir certains éléments avant de contacter le prestataire.

  • Toutes les informations sur le domicile du client ;
  • Le PDL, identifiant unique du compteur composé de 14 chiffres ;
  • L’index auto-relevé lors de la prise de contact, sur la base duquel se fera la facturation ;
  • Précision de l’emploi réservé à l’énergie (cuisine, chauffage, etc.) ;
  • Le relevé d’identité bancaire pour les usagers qui préfèrent régler leur facture d’électricité prélèvement bancaire automatique ;

2 - Prendre contact avec EDF ou autre fournisseur pour souscrire un contrat d’électricité

Besoin de souscrire à un nouveau contrat d’électricité ? Simplifiez vous la vie et appelez-nous gratuitement pour être accompagné dans vos démarches administratives. Nous vous proposons les meilleures offres de marché adaptées à vos besoin et s’occupons de la souscription et de la résiliation de votre ancien contrat.

3 - Solliciter un conseiller pour estimer de sa future consommation d’électricité

Le conseiller EDF aura besoin de certains éléments pour pouvoir estimer la consommation d’énergie et faire un bilan énergétique. Il faudra préciser :

  • La superficie de son logement ;
  • Si l’eau chaude, la cuisson et le chauffage se feront avec l’électricité ou pas ;
  • Les appareils électroménagers que l’usager compte utiliser (téléviseur, machine à laver, réfrigérateur, etc.) ;
  • Le nombre d’occupants que comptera le logement ;
  •  À quel moment de la journée seront présentes les personnes vivant dans le logement.

4 - Souscription du contrat d’électricité EDF

L’opérateur propose plusieurs offres d’électricité. Le client choisit l’option qui lui convient en fonction de ses besoins et de son budget prévisionnel.

Ensuite, l’usager signe son contrat pour matérialiser son abonnement chez EDF. On pourra alors procéder à la mise en service de l’électricité.

Mise en service du électrique : les différents cas de figure

Si le nouveau logement à louer a été occupé récemment, il ne sera pas nécessaire d’installer un nouveau compteur. Toutefois, deux possibilités peuvent se présenter le jour où on emménage. 

1 - Le logement n’est plus alimenté en électricité

Il y a une explication à cette situation. Le précédent occupant ayant résilié son contrat d’électricité plusieurs semaines avant, le compteur a été fermé à la demande du fournisseur. Le nouvel occupant doit donc saisir EDF et procéder au changement d’abonné pour souscrire un abonnement selon ses besoins. Ensuite, EDF devra contacter Enedis qui dispose de 5 jours pour rouvrir le compteur électrique chez le client.

2 - Le logement est toujours approvisionné en énergie

Dans ce cas,la mise en service prendra moins de temps, car l’intervention d’Enedis n’est plus nécessaire. La présence de l’électricité au moment d’emménager peut s’expliquer de deux manières :

Le précédent usager n’a pas résilié son contrat, afin de simplifier la tâche à son successeur qui pourrait profiter de l’énergie immédiatement à son arrivée.

Le pourvoyeur d’électricité a voulu attendre quelque temps après la résiliation de l’abonnement de l’ancien locataire, toujours dans le souci de faciliter l’installation du nouvel occupant.

Même si l’électricité est présente quand on emménage, il faut se dépêcher de souscrire un contrat chez EDF et changer de locataire pour éviter une coupure. 

Mise en service EDF : quels sont les tarifs et les délais ?

Les tarifs et les délais de cette opération sont identiques, peu importent les fournisseurs, puisque c’est Enedis qui fixe les prix de la prestation. Une fois l’an, les tarifs de mise en service connaissent une révision au mois d’août. Dans le cadre des prestations urgentes et express, il n’y a pas de garantie sur les délais d’ouverture de compteur en saison de forte demande.

Tarifs et délais d’ouverture de compteur EDF : 

Type de mise en service

Délais Prix en TTC
Mise en service initiale standard 10 jours ouvrés 49,31 €
Mise en service initiale express 5 jours ouvrés 86,65 €
Mise en service standard – énergie coupée 5 jours ouvrés 21,23 €
Mise en service express – énergie coupée 2 jours ouvrés 58,57 €
Mise en service d’urgence – énergie coupée sur un compteur mécanique Sous 24 heures 150,39 €
Mise en service d’urgence – énergie coupée sur un compteur Linky Sous 24 heures 72,90 €

Souscrire et résilier un contrat d’électricité

Avec la libéralisation du marché de l’électricité, les usagers peuvent désormais s’abonner chez le fournisseur de leur choix. Même si EDF domine le marché, de nombreux acteurs privés proposent des offres très compétitives.

Vu que la concurrence est plurielle et diverse, quel est le meilleur fournisseur d'énergie ?

Souscrire un contrat d’électricité avec le meilleur opérateur du pays : les critères de choix 

Il faut rappeler que la qualité de l’électricité et l’assistance technique sont communes à tous les prestataires. Elles n’entrent donc pas en ligne de compte dans la sélection du meilleur fournisseur

La qualité de l’énergie électrique produite dans le pays est la même chez tous les fournisseurs. Par ailleurs, le service technique est assuré exclusivement par l’opérateur public Enedis.

Deux facteurs majeurs peuvent faire pencher la balance en faveur d’un opérateur. En effet, le prix du kilowattheure et la qualité de service sont des critères clés pour se démarquer de la concurrence.

Le prix du kilowattheure

Le prix du kWh varie selon les compagnies d’électricité. Régulé par les pouvoirs publics, le tarif réglementé est celui proposé par EDF.

Les tarifs indexés sont ceux que proposent la majorité des concurrents. Ils varient dans les mêmes proportions que le tarif réglementé. Ces prix sont très compétitifs. On note d’ailleurs des tarifs réduits de 5 % à 20 % en comparaison avec le tarif bleu d’EDF.

La qualité du service client

Paramètre très déterminant, la qualité du service client a un réel impact sur la satisfaction des consommateurs.

Avec la compétition féroce qui caractérise le marché de l’énergie en France, les prestataires s’activent à proposer le meilleur service. Certains opérateurs font très bonne impression auprès de la clientèle. C’est le cas des avis sur Total Direct Energie. Plébiscité par de nombreux usagers, ce fournisseur est numéro 1 en matière de service client dans le pays.

Si l’usager désire tenter une expérience avec un nouvel opérateur, la démarche est simple. Il n’a qu’à faire résilier son contrat d’électricité. Mais comment s’y prend-on ?