Compteur électrique triphasé : avantages, risques et prix

Le compteur électrique triphasé se distingue du monophasé par la présence de trois phases, qui permettent de répartir l’énergie de votre logement. Est-ce intéressant pour vous d’en bénéficier ? Comment procéder ? Quels sont les risques associés ? Combien cela coûte-t-il ? Tout savoir du compteur EDF triphasé…

Compteur électrique triphasé : définition et utilité

Vous avez peut-être déjà entendu parler du compteur triphasé par opposition au compteur monophasé. Pour comprendre cette différence, il faut revenir à l’une des caractéristiques principales de votre contrat d’électricité : votre puissance souscrite, exprimée en kVA. Elle définit la puissance maximale que pourra supporter votre réseau électrique.

Pour faire circuler l’électricité dans votre logement, il y a alors deux possibilités. Vous pouvez relier l’ensemble de vos appareils à une seule phase, on parle alors de courant monophasé. Vous pouvez également répartir la puissance en trois phases, c’est-à-dire en trois sous-installations, et c’est dans ce cas que vous aurez recours à un compteur électrique triphasé.

L’avantage de ce système est de bénéficier d’une puissance importante, répartie à différents endroits du logement. De plus, une installation électrique en triphasé permet d’alimenter des appareils électriques qui consomment beaucoup d’énergie, tels qu’une pompe à chaleur ou certains lave-linges. En outre, pour une puissance supérieure à 18 kVA, l’intensité est trop forte pour être supportée par un compteur monophasé. Il est alors impératif de posséder un compteur triphasé.

Néanmoins, ce type d’installation présente un inconvénient. Il faut en effet être très attentif à la répartition de la puissance. Considérons, par exemple, que vous ayez souscrit une puissance de 18 kVA et que vous fassiez le choix d’une installation en triphasé, avec 6 kVA pour votre rez-de-chaussée, ainsi que pour chacun de vos deux étages. Si vos appareils du rez-de-chaussée nécessitent une puissance de 7 kVA, votre installation ne pourra pas le supporter et disjonctera, et ce, même si les autres phases ne sont pas utilisées.

Par conséquent, ce type d’installation est à réserver aux habitations qui consomment beaucoup d’électricité ou qui possèdent des appareils très énergivores.

compteur electrique linky triphasé

Caractéristiques et installation d’un compteur électrique triphasé

Votre compteur triphasé se distingue par la présence de trois phases, ainsi que d’un neutre et d’une terre. De plus, pour choisir votre appareil parmi les différents modèles, vous devez prêter attention à plusieurs caractéristiques parmi lesquelles :

  • La puissance maximale supportée par phase
  • La tension
  • L’intensité de courant maximale
  • La fréquence du courant
  • La température d’utilisation
  • La tolérance à l’humidité
  • Les modalités d’affichage de la consommation : les données peuvent être présentées à l’aide d’un compteur mécanique ou d’un écran LCD.
  • Les dimensions du boîtier
  • Les différents types de tarifs supportés

Par ailleurs, certains équipements peuvent être dédiés au sous-comptage d’une partie d’une habitation ou d’un local professionnel. On parle alors de compteurs électriques divisionnaires ou de sous-compteurs triphasés.

L’installation d’un compteur électrique triphasé est une étape essentielle pour votre logement. Afin de prendre en compte les spécificités de votre habitation et d’assurer votre sécurité, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour ces travaux. Vous pouvez vous rapprocher d’Enedis, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, ou simplement de votre fournisseur d’énergie, qui choisira la solution la plus adaptée à votre situation. Le prix de l’installation dépend de plusieurs critères : demande de raccordement ou non, frais de mise en service, équipements à changer, période de l’intervention, etc.

Quel est le coût d’une installation avec un compteur triphasé ?

Premièrement, le prix dépend du compteur électrique triphasé que vous choisissez. En fonction du modèle et de ses fonctionnalités, le tarif sera compris entre 80 et 990 €.

Ensuite, il vous faut souscrire un abonnement de fourniture d’énergie en adéquation avec votre installation électrique. L’avantage est que votre fournisseur ne fait pas de différence de prix entre le monophasé et le triphasé. Cependant, la répartition du courant en trois phases fait courir le risque d’un abonnement trop élevé par rapport à votre consommation réelle.

En effet, comme expliqué ci-dessus, si vous possédez un compteur triphasé, vous pouvez voir votre installation disjoncter en cas de déséquilibre de votre répartition électrique (par exemple, de nombreux équipements énergivores situés au rez-de-chaussée). Pour éviter ce désagrément, certains consommateurs ont donc tendance à souscrire une puissance supérieure à leurs besoins réels.

Par conséquent, si votre consommation correspond à celle d’un foyer classique, il sera certainement plus adéquat de recourir à une installation électrique en monophasé. Le triphasé est à privilégier pour des équipements très gourmands en électricité. Dans ce cas, il faut étudier avec précision la répartition de ces appareils selon les différentes phases.