Le compteur électromécanique : son fonctionnement et son implantation en France

Comment fonctionne le compteur électromécanique ? Pourquoi est-il le compteur le plus répandu encore en France ? Qu’en pensent les utilisateurs ?

Le fonctionnement du compteur électromécanique

Comme son nom l’indique, le compteur électromécanique a pour fonction de comptabiliser la quantité d’énergie électrique consommée dans un lieu alimenté par cette énergie.

Il s’agit d’un boîtier repérable du fait de sa forme carrée et de sa couleur bleue. Il se fixe à la paroi au moyen de trois points d’attache. Il est équipé d’un index à défilement mécanique. Cet index comporte 5 chiffres. Le numéro de matricule ou PDL (point de livraison) à fournir pour souscrire un abonnement correspond aux trois derniers chiffres.  Un disque rotatif matérialise la consommation du logement en temps réel.

La rotation du disque est obtenue grâce à deux électroaimants disposés au-dessus et en dessous du disque. Chaque aimant est traversé par un courant électrique. Confronté à ces deux champs électromagnétiques opposés, le disque opère un mouvement de rotation dont la vitesse est proportionnelle à la consommation d’électricité. Le compteur indique la consommation d’électricité depuis sa mise en service.

compteur electromecanique

Pourquoi le compteur électromécanique est-il autant répandu ?

C’est le modèle le plus ancien de compteur. Sa grande qualité est sa robustesse. Sa simplicité d’utilisation est aussi un de ses atouts. Ceux qui sont encore en fonction sont généralement des compteurs électromécaniques rénovés.

Ce compteur est généralement situé dans le logement lorsqu'il s'agit d'un logement individuel. Dans le cas d'un immeuble comportant plusieurs logements, il est situé à l'extérieur, souvent dans un compartiment ou local technique qui lui est réservé. Pour reconnaître son compteur, il suffit de se reporter à sa facture pour vérifier le numéro qui y figure.

Avec les compteurs électroniques, ces compteurs ancienne génération représentent environ 35 millions des compteurs installés sur le territoire français. Les compteurs dits « intelligents » doivent à terme les remplacer. Aujourd'hui, Enedis estime à environ 19 000 le nombre de compteurs Linky installés par jour. Ce chantier doit être achevé en 2021.

Quelle est l’opinion du consommateur sur le compteur électromécanique ?

Les utilisateurs restent attachés aux compteurs électromécaniques du fait de leur simplicité et de leur robustesse. Néanmoins, selon une enquête IFOP pour la CRE (Commission pour la régulation de l'énergie), 67 % des personnes interrogées considèrent que les compteurs plus évolués sont « une très bonne chose ». C'est surtout la possibilité d'optimiser sa facture électrique qui est établie sur une consommation réelle et non plus une estimation qui est mise en avant. Cette opinion conforte le fait que 86 % des Français déclarent maîtriser leur consommation d'énergie.

Dans ce contexte, le sort du compteur électromécanique, malgré sa solidité et sa facilité, semble compromis. Quelques détracteurs, par le biais d'associations de consommation comme UFC, continuent de s'interroger sur les inconvénients liés à la mise en place des compteurs intelligents.