09 88 90 39 71
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Actualités » Pourquoi votre facture de gaz ne baisse pas quand les cours chutent sur les marchés

Pourquoi votre facture de gaz ne baisse pas quand les cours chutent sur les marchés

Publié le 2 novembre 2022

C’est le paradoxe de cet automne. Alors que les cours du marché du gaz baissent fortement sur les marchés mondiaux, ceux de votre facture eux demeurent stables voire augmenteront dans les semaines ou mois à venir ! On vous explique pourquoi... 

Des températures clémentes, une demande en baisse et des réserves pleines

En quelques mois les cours du gaz ont été divisés par trois. Ils sont passés de 300 € à un peu plus de 100 € le Mégawatheure entre juin et septembre 2022, son niveau le plus bas depuis plusieurs mois. Malgré cette forte baisse, les prix du gaz aux particuliers eux ne sont pas impactés par ces baisses. Ils augmenteront d’ailleurs en France dès le début de l’année prochaine pour une majorité de Français. 
Plusieurs raisons expliquent la baisse des cours du gaz sur les marchés mondiaux et européens. La première concerne la météo et les températures clémentes (voire carrément effrayantes !) enregistrées en Europe ce début d’automne. Ces températures anormalement favorables impliquent une baisse, voire une absence de chauffage chez les particuliers et par conséquence une baisse de la consommation. 
La seconde raison : une plus faible demande de la part des industriels. Pour faire face à ces prix élevés du gaz et anticiper une explosion des factures, de nombreuses entreprises ont fait le choix de ralentir leur activité. Ils consomment donc moins de gaz. 
La troisième justification à cette baisse des cours s’explique par les réserves effectuées par les États européens. Les stocks sont pleins ou quasi-pleins ! Il devient d’ailleurs impossible d’accueillir le gaz liquéfié qui arrive en Europe ! Des dizaines de cargos patientent en ce moment même au large de ports européens pour pouvoir vider leurs cargaisons dans des cuves actuellement pleines... et qui ne se vident pas !

Pourquoi votre facture ne baisse(ra) pas... 

Météo favorable, baisse de l’activité, réserves pleines... mais cela va-t-il durer ? Le conflit ukrainien n’est à priori pas prêt de s’arrêter et l’hiver pourrait finalement être rude ! Ce contexte favorable à la baisse des cours du gaz sur les marchés pourrait donc ne pas durer. Pour certains spécialistes les tensions sur les cours du gaz pourraient durer des années. Même à 100 € le Mégawatheure, ils restent d’ailleurs beaucoup plus élevés qu’avant la mise en place de mesures telles que le bouclier tarifaire et sont donc loin de retrouver leurs niveaux d’il y a quelques années. Et les prix aux particuliers eux n’ont donc aucune raison de baisser. 
Des protections gouvernementales qui devraient d’ailleurs être prolongées dans les mois à venir. Le gouvernement français a récemment confirmé le maintien du bouclier tarifaire en 2023. Les ménages chauffés au gaz devraient dont subir une hausse de l’ordre de 25 € par mois au lieu de 200 € si le bouclier n’avait pas été mis en place.

Sommaire
    09 88 90 39 71
    Profitez de nos offres partenaires
    Service rapide
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    Démarches simples
    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

    Service gratuit
    GRATUIT

    Notre service est entièrement gratuit

    Retour haut de page