Le prix du kWh en France

Unité de mesure de l’énergie, le kWh est l’objet de toutes les attentions quand il s’agit de changer de contrat électrique ou de fournisseur. Il est en effet la seule partie d’une facture d’électricité dont le prix est fixé par le fournisseur, et qui peut donc varier à la baisse par rapport aux tarifs régulés de l’énergie. Comparatif du prix du kWh chez quelques-uns des principaux fournisseurs au 1er août 2018.

Qu’est-ce que le kWh ? Quel est l’impact de son prix sur la facture globale ?

Le kWh est l’unité de mesure de l’énergie. Il correspond à la quantité d’énergie consommée par un appareil de 1000 W (1 kW) pendant une heure. Le kWh est à l’énergie ce que le mètre est à la distance ou le litre à l’eau. Il est l’unité de mesure officielle de la consommation énergétique en France, quelle que soit la source de cette énergie. Il mesure aussi bien l’électricité nucléaire que l’électricité renouvelable ou le gaz.

Sur une facture d’électricité, le nombre de kWh représente la consommation du ménage, c’est-à-dire le nombre d’unités qu’il a consommé pendant une période donnée, généralement 2 mois. Le prix du kWh constitue donc l’unité tarifaire de la partie variable de la facture d’électricité. Or cette portion de la facture qu’est la consommation n’en représente qu’un tiers environ. Un deuxième tiers est constitué du tarif d’utilisation du réseau d’acheminement de l’électricité jusqu’au domicile. Le fournisseur le perçoit de ses clients et le reverse au fournisseur. Un dernier tiers de la facture est constitué de quatre taxes, que le fournisseur collecte pour l’état. Le tarif de l’utilisation du réseau et le montant des taxes sont fixés par l’état et la commission de régulation de l’énergie. Le fournisseur n’est pas décisionnaire sur ces postes.

prix kwh energie

Les variations du prix du kWh

C’est donc le prix du kWh que l’on observe lorsqu’on cherche à comparer les offres électriques des différents fournisseurs. En effet, c’est cette variable qui fera la différence. Les écarts entre les différentes offres sont certes faibles, de l’ordre de quelques dixièmes de centimes. Mais comme un ménage consomme plusieurs milliers de kWh pendant une année, un faible écart au départ finit par se transformer en une somme conséquente au bout de 12 mois.

Si le prix du kWh varie en fonction des fournisseurs, il peut aussi varier chez un même fournisseur en fonction des offres. Il peut être fixé par l’état dans le cadre des tarifs réglementés. Dans ce cas, ce sont les ministères de l’économie et de l’énergie qui le fixent tous les mois, avec une révision possible de la commission de régulation de l’énergie (les tarifs sont alors généralement revus à la hausse). Le tarif réglementé correspond au tarif bleu de l’opérateur historique EDF.

Il peut également être fixé librement par les fournisseurs alternatifs comme Direct Energie, Happ-e, Total Spring, et même EDF qui propose une offre non réglementée.

Il peut enfin varier en fonction du type de compteur, de la puissance choisie, des options heures pleines/heures creuses, ou encore de l’option tarifaire déterminée par le client.

prix kwh energie

Comparaison du prix du kWh chez quelques fournisseurs au 1er août 2018

Pour un compteur de 6kVA, avec l’option tarifaire base, le prix du kWh est :

  • chez EDF (tarif bleu réglementé) : 14,50 ct € TTC ;
  • chez Direct Energie : 13.38 ct € TTC, soit 7,72 % moins cher que le tarif réglementé.
  • chez Total Spring : 13.42 ct € TTC, soit 7.44 % moins cher que le tarif réglementé.
  • chez Happ-e : 13.68 ct € TTC, soit 5,65 % moins cher que le tarif réglementé.

À l’exception quelques fournisseurs, le prix de l’abonnement est le même partout. C’est donc bien le prix du kWh qui va faire la différence. On voit que chez certains fournisseurs, comme Total Spring ou surtout Direct Energie, la différence entre le tarif régulé et le tarif libre s’élève à plus de 1 centime d’euro (1.12 ct € TTC pour Direct Energie). Multipliée par les milliers de kWh consommés, ce sont plusieurs dizaines, voire des centaines d’euros, si la consommation est importante, qui seront économisés chaque année.

Ainsi, pour une consommation moyenne de 2 548 kWh à une puissance souscrite de 6 kWh, le montant de la facture annuelle s’élèvera à 480 € TTC chez EDF (Tarif Bleu particuliers), à 458 € TTC chez Happ-e (offre 100 % web). Chez Direct Energie (offre Online Électricité) et chez Total Spring, le montant de la facture annuelle s’élèvera à 453 €/TTC.

Pour une consommation élevée de 20 000 kWh/an (famille nombreuse, grande maison chauffée à l’électricité et piscine), la facture annuelle s’élèvera à 3 065 € TTC chez EDF, 2 891 € TTC chez Happ-e, 2 846 € TTC chez Direct Energie, et 2 844 € TTC chez Total Spring.