Le Guide de l'énergie » Le chèque énergie pour faire face à la hausse des tarifs du gaz et de l’électricité ?
09 88 90 39 71
Profitez de nos offres partenaires

    Le chèque énergie pour faire face à la hausse des tarifs du gaz et de l’électricité ?

    Sommaire :
      Article mis à jour le 17 septembre 2021

      Serait-ce la proximité des prochaines élections présidentielles ou tout simplement une mesure d’urgence face aux fortes augmentations des tarifs de l’énergie ces derniers mois ? Le gouvernement envisage sérieusement d’agir pour préserver le porte-monnaie des Français. Grâce à sa politique du « quoi qu’il en coûte », l’État avait réussi à maintenir le pouvoir d’achat des Français en 2020 et sur les premiers mois de 2021. Mais c’était sans compter sur la forte demande mondiale et la reprise économique qui fait s’envoler les prix de gros de l’énergie. Une inflation qui pourrait anéantir les efforts gouvernementaux. Surtout que l’énergie pèse lourd dans le budget des foyers français et que ces dépenses emblématiques sont particulièrement scrutées par les consommateurs. 

      En septembre, le tarif du gaz a augmenté de 8% tandis que celui de l’électricité suit le même chemin depuis plusieurs mois. Les analystes pensent que les quelques 22 millions de Français qui se chauffent à l’électricité peuvent s’attendre à une nouvelle hausse de l’ordre de 6 à 8% au début de l’année 2022. Une inflation qui pourrait s’avérer dramatique, notamment en cas d’hiver très rude.

      Le ministre de l’Économie Bruno Lemaire a confirmé récemment qu’il réfléchissait sérieusement aux mesures que pourraient prendre le gouvernement pour donner un petit coup de pouce au Français. Mais sous quelle forme ?… 

      Mesure d’accompagnement : le chèque énergie tient la corde

      Plusieurs options sont envisagées pour préserver le pouvoir d’achat des Français, frappés par une hausse conjoncturelle des tarifs de l’énergie. Selon le journal Les Échos, une première piste consisterait à redonner aux consommateurs une partie des économies générées sur les subventions publiques aux énergies renouvelables. Cette opération serait rendue possible par les économies réalisées sur les contrats solaires et éoliens qui coûteront moins cher que prévu. Deux taxes seraient envisagées : une sur la contribution au service public de l’électricité (CSPE), l’autre sur la CTA, la contribution tarifaire d’acheminement. 

      Mais la mesure qui tient vraiment la corde et qui serait aussi la plus simple serait de s’appuyer sur le chèque Energie. Le locataire de Bercy estime que le chèque energie « (…) pouvait être un instrument efficace pour préserver le pouvoir d’achat des Français si les tarifs du gaz et de l’électricité continuaient de grimper dans les mois qui viennent ». Cette mesure pourrait être appliquée d’ici la fin de l’année. 

      Le Chèque Energie concerne de plus en plus de Français

      Le chèque energie est un coup de pouce accordé par l’État aux Français pour les accompagner dans leurs dépenses d’énergie (Gaz et Électricité). Il est attribué chaque année à environ six millions de Français et s’élève aujourd’hui à 150 euros en moyenne en fonction des revenus. Toujours selon le journal Les Échos, il concerne d’ailleurs de plus en plus de Français puisque 3,6 millions d’entre eux en bénéficiaient en 2018. 

      L’avantage du Chèque Energie réside dans son caractère ponctuel. Le ministre de l’Économie se veut d’ailleurs rassurant à ce sujet en précisant qu’il n’y a selon lui pas de « risque d’inflation systémique »

      09 88 90 39 71
      Profitez de nos offres partenaires
      Service rapide
      Rapide

      Nos conseillers sont disponibles immédiatement

      Démarches simplifiées
      Simple

      Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

      Service gratuit
      Gratuit

      Notre service est entièrement gratuit

      Plus d'économies
      Et en plus

      Faites jusqu'à 10 % d'économies sur votre facture

      Retour haut de page