l'UE tente de contrer la flambée des prix de l'énergie
Accueil » Actualités » Face à la flambée des prix de l’énergie, l’Europe se mobilise
09 88 90 39 71
Profitez de nos offres partenaires

Face à la flambée des prix de l’énergie, l’Europe se mobilise

Sommaire :
    Article mis à jour le 15 octobre 2021

    Ou plutôt tente de se mobiliser ! La France n’est pas la seule à devoir faire face à une forte hausse des tarifs de l’énergie. La plupart des pays européens sont touchés par cette inflation historique. Leurs dirigeants se mobilisent et multiplient les rencontres pour trouver des solutions, même si tous ne sont pas tous sur la même longueur d’ondes. Dans l’urgence, l’Europe souhaite proposer la mise en place de mesures temporaires d’urgence. La commission européenne pourrait proposer dans les jours qui viennent une série d’actions à mettre en place pour accompagner les foyers européens. A plus long terme, certains plaident pour des transformations de fond… 

    Cinq pays européens, dont la France, pour une « boite à outils réglementaire »

    La France, l’Espagne, la Grèce, la Roumanie et la République Tchèque ont proposé dans un communiqué commun de définir une « boite à outils réglementaire » pour une plus grande régulation des prix de l’énergie. Elle propose à l’ensemble des pays européens de coordonner leurs actions et les différentes réponses qui pourraient être apporté à cette forte inflation des prix du gaz et de l’électricité

    Réunis récemment, les ministres des pays appartenant à la zone Euro réfléchissent à des solutions adaptées à la fois pour le gaz et pour l’électricité. Pour certains d’entre eux, le principal sujet autour du gaz concerne son stockage. Les ministres proposent d’analyser et de comprendre pourquoi les capacités de stockage actuelles n’ont pas permis de compenser les fortes hausses de prix sur le marché. De plus grandes réserves auraient permis d’éviter une situation de tension dans le contexte actuel et ainsi un lissage des prix de l’énergie.  

    Pour ce qui est de l’électricité, les 5 proposent de reformer le marché de gros et surtout mieux faire le lien entre le prix payé par les consommateurs et le coût moyen de production de l’électricité, en fonction de la situation de chacun des pays. La France par exemple, qui produit beaucoup d’électricité issue du nucléaire, doit quand même fixer les prix par rapport à ceux du gaz qui dépend beaucoup de marchés extérieurs. 

    Les 5 pays européens à l’origine de ces propositions demandent enfin à l’Union Européenne de diversifier ses sources d’approvisionnement en gaz pour éviter la dépendance à certains marchés. 

    Le commissaire européen Thierry Breton plaide pour une baisse des taxes

    Considérant « qu’il y a beaucoup de taxes sur l’énergie » dans tous les pays de l’Union, le commissaire européen Thierry Breton encourage donc l’ensemble des États européens à baisser leur niveau. Ces baisses pourraient alors être répercutées ou redistribuées pour accompagner les plus modestes. Thierry Breton a donc confirmé récemment au micro de la Radio France Inter que « Bruxelles allait inciter à baisser ces taxes pour redistribuer aux plus défavorisés ». 

    L’ancien ministre de l’Économie et des Finances français prévoit au moins six mois de tension. Selon lui, de nombreux outils existent au sein de chacun des pays et peuvent être déployées rapidement. Le Commissaire a d’ailleurs souligné que différentes actions avaient déjà été déployées dans certains pays et notamment en France (comme le Chèque Energie ou le blocage des prix). Bruxelles pourrait enfin rapidement proposer aux pays la possibilité de baisser la TVA.

    09 88 90 39 71
    Profitez de nos offres partenaires
    Service rapide
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    Démarches simples
    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

    Service rapide
    GRATUIT

    Notre service est entièrement gratuit

    Retour haut de page