Le prix du gaz bloqué par le gouvernement jusqu'à fin 2022
Accueil » Actualités » Le blocage des prix du gaz prolongé jusqu’à fin 2022
09 88 90 39 71
Profitez de nos offres partenaires

Le blocage des prix du gaz prolongé jusqu’à fin 2022

Sommaire :
    Article mis à jour le 22 octobre 2021

    Le premier ministre jean Castex a annoncé hier soir sur le plateau du journal de 20h de TF1 le prolongement du « bouclier tarifaire » appliqué au gaz jusqu’à la fin de l’année 2022. Cette promesse de blocage des prix du gaz avait été annoncé fin septembre. Elle faisait suite à l’annonce de la nouvelle hausse de des prix du gaz au 1er octobre. Le gouvernement anticipait alors la fin de la forte inflation du gaz au mois d’avril. Malgré des annonces plutôt encourageantes de certains organismes comme le FMI qui se veut plutôt optimiste, le gouvernement préfère temporiser et prolonger son blocage jusqu’à la fin 2022 : « les experts nous disent que vraisemblablement la décrue sera plus lente (…). Nous avons pris nos responsabilités, car la baisse des prix s’annonce plus lente que prévue » a confirmé le Premier ministre. 

    Le bouclier tarifaire : un lissage plus qu’un véritable blocage

    Ce blocage des prix concerne les environ 5 millions d’abonnés au gaz, dont 3 millions encore souscripteur du tarif réglementé. Des clients abonnés qui devront quand même un jour payer la note ! L’idée du « bouclier tarifaire » est qu’ils bénéficient d’un tarif bloqué jusqu’à la fin 2022 afin d’absorber les fortes hausses aujourd’hui, mais qu’elles soient répercutées et lissées lorsque les prix du marché auront amorcé une baisse. Sauf nouveau décalage, dès le début de l’année 2023, les foyers concernés paieront donc un peu plus cher leur prix du gaz, afin que les opérateurs ayant absorbés la baisse puissent s’y retrouver. 

    Status quo pour les prix de l’électricité

    En ce qui concerne le prix de l’électricité, le premier ministre n’est pas revenu sur l’engagement pris à la fin du mois de septembre. Une hausse limitée à 4% (vs 12% prévue initialement) sera bien appliquée au mois de février prochain. Un système de modification des taxes sera mis en place pour limiter l’inflation à ce niveau. Un chèque energie de 100€ sera d’ailleurs bien envoyé à quelques 6 millions de foyers bénéficiaires au mois de décembre. Un chèque energie exceptionnel qui sera d’ailleurs accompagné d’un autre coup de pouce… de 100€ supplémentaires pour payer l’essence cette fois ! 

    Une « indemnité inflation » pour contrer la flambée des prix de l’essence

    C’était en fait la principale raison de l’intervention du premier ministre hier soir. La hausse des prix de l’énergie inclue celle des carburants. Le gouvernement n’oublie pas que cela avait été l’un des déclencheurs majeurs de la crise des gilets jaunes en 2018. A quelques mois des élections présidentielles, l’exécutif choisit l’apaisement en accordant une nouvelle aide, distribuée à une base élargie de 38 millions de Français. 

    Elle prendra la forme d’un versement de 100€ sur sa fiche de salaire, versée à tous les Français qui gagnent actuellement moins de 2.000€ par mois. Cette somme sera versée à partir du mois décembre. 

    09 88 90 39 71
    Profitez de nos offres partenaires
    Service rapide
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    Démarches simples
    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

    Service rapide
    GRATUIT

    Notre service est entièrement gratuit

    Retour haut de page