Gaz de Bordeaux, des origines au succès

Forte de 140 ans d’ancienneté dans le secteur de la distribution de gaz, Gaz de Bordeaux dévoile une vitalité accrue, tant sur sa zone historique que sur le reste du territoire métropolitain. Après avoir significativement augmenté son chiffre d’affaires grâce à sa clientèle professionnelle, elle ambitionne désormais de s’orienter vers les particuliers en leur proposant des offres à prix fixe sur 2 ou 3 ans.

Les débuts de Gaz de Bordeaux

C’est en 1824 et à la naissance de la Compagnie d'éclairage de la Ville de Bordeaux qu’il faut remonter pour en savoir plus sur les origines de Gaz de Bordeaux. On assiste alors au développement du gaz à hydrogène, utilisé pour l’éclairage des cités urbaines et des logements des personnes aisées. Huit ans plus tard, la première usine à gaz de Bordeaux est créée rue Judaïque. En 1839, l’exploitation de cette ressource est confiée à l’Imperial Continental Gas Association, une structure anglaise. La Compagnie du Gaz de Bordeaux est ensuite fondée en 1875 à l’expiration du contrat de concession. Elle se voit alors confier les deux usines de production de gaz, puis 1919 assiste à la création de la Régie Municipale du Gaz et de l'Électricité de Bordeaux (RMGEB). À la libération, en 1946, l’État français, qui souhaite nationaliser les régies de distribution de gaz et d’électricité, met en place EDF-GDF. La RMGEB, déjà municipalisée, échappe toutefois au dispositif et conserve son indépendance dans la gestion du gaz en région bordelaise.

Dix ans plus tard, la régie fait le choix de se concentrer uniquement sur la fourniture du gaz et c’est dans les années 2000 que Gaz de Bordeaux connaît un nouvel essor. Ses activités se scindent en deux branches, Gaz de Bordeaux demeurant fournisseur d’énergie et Régaz se chargeant de la gestion du réseau de distribution. Lors de l’ouverture ultérieure du marché à la concurrence, Gaz de Bordeaux en profite pour fidéliser une nouvelle clientèle de professionnels et de collectivités. Après avoir obtenu, en 2017, la licence pour vendre du gaz naturel sur tout le territoire français via le réseau du fournisseur historique, Gaz de Bordeaux se lance sur le marché des particuliers.

Les contrats de fourniture de gaz aux particuliers

  • Si le consommateur réside à Bordeaux ou dans le Médoc : Gaz de Bordeaux, en tant que fournisseur historique de gaz dans cette zone, est la seule entreprise autorisée à y pratiquer les tarifs réglementés. Ainsi, les coûts et barèmes en vigueur sont fixés par l’État français après avis de la Commission de Régulation de l’Énergie, aussi bien pour l’abonnement que pour le kWh. Leur prix est donc susceptible de varier sans que Gaz de Bordeaux ait à en aviser ses clients. Deux types d’offres sont disponibles : le contrat « Douceur » s’adressant à ceux dont la consommation annuelle estimée est inférieure à 5 300 kWh et le contrat « Confort » pour les autres. Le premier inclut un abonnement mensuel à 8,36 € TTC et un kWh à 0,0836 € TTC. Le second prévoit des prix respectifs de 22,07 € TTC et 0,0463 € TTC. Vient notamment s’y ajouter un dépôt de garantie à hauteur de 20 ou 50 € en fonction de la formule souscrite. La gestion du réseau pour la fourniture d’énergie est, par ailleurs, confiée à Régaz.

  • Lorsque le client est domicilié ailleurs en France métropolitaine : Gaz de Bordeaux propose de le fournir en gaz naturel depuis juin 2017, étant précisé que l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie laisse le fournisseur libre de fixer lui-même ses tarifs. Deux offres sont ainsi proposées, garantissant des prix fixes, soit pendant 2 ans, soit pendant 3 ans. Si Gaz de Bordeaux ne communique pas directement ses tarifs sur son site internet, il assure néanmoins d’une économie de 15% en comparaison des tarifs réglementés. Il appartient alors aux clients de se rapprocher de l’entreprise en remplissant un formulaire qui leur permettra d’obtenir une estimation de leur budget gaz. La distribution de l’énergie est alors effectuée par le biais du réseau GRDF.

energie particulier Gaz de Bordeaux

L’offre de gaz aux professionnels

De la même manière, les professionnels ne pas soumis à la même grille tarifaire en fonction de leur lieu d’implantation :

  • Si leur siège social est situé à Bordeaux : ils se verront appliquer un tarif défini et actualisé par l’État français. En contrat « Douceur », pour une consommation annuelle estimée à moins de 5 300 kWh, le client se verra donc facturer 0,0779 € HT le kWh et 8,70 € HT d’abonnement mensuel, mais se trouvera exonéré du versement d’un dépôt de garantie.

  • S’ils sont localisés ailleurs en France : Gaz de Bordeaux a mis en place une formule souple, qui repose sur des prix à la fois fixes et indexés. Il est toutefois recommandé au client de contacter le fournisseur, afin que ce dernier puisse établir un devis mentionnant les coûts du gaz et des différents services.

La position de Gaz de Bordeaux sur le secteur de l’énergie

Le dynamisme de Gaz de Bordeaux se traduit par le nombre de clients que l’entreprise compte déjà, soit 250 000 en France, dont 35 000 professionnels, ainsi que par un chiffre d’affaires ayant atteint 420 millions d’euros en 2017. L’entreprise a, en effet, doublé son volume de gaz vendu en l’espace de trois ans. Si, en 2013, seul 18% de ce volume était distribué hors de la zone bordelaise, ce taux a bondi à 79% en 2015. Gaz de Bordeaux peut ainsi s’enorgueillir de sa présence actuelle dans 40% des communes de l’Hexagone. Des offres de prix intéressantes, de même qu’une bonne relation client, sont au cœur des préoccupations du fournisseur de gaz, ce qui l’a conduit à l’obtention, dès 2013, du label NF « Service Relation Client » délivré par une certification AFNOR.