Tout savoir sur le tarif EDF bleu

Le tarif EDF bleu correspond au tarif réglementé uniquement proposé par EDF. Destiné aux particuliers et petits professionnels, il se décompose en 2 options : base et heures creuses. Quelles sont les différences entre ces formules ? Peut-on obtenir un meilleur tarif ? Quelques pistes de réponse.

Brève introduction sur les tarifs réglementés d’EDF

À la sortie de la Seconde Guerre mondiale, l’Assemblée nationale dépose un projet de loi visant à nationaliser la gestion de l’électricité. C’est ainsi qu’EDF se voit confier un monopole sur l’électricité. En contrepartie, il revient à l’État de fixer les tarifs de l’énergie : ce sont les tarifs réglementés.

À l’époque, ils sont répartis en 3 types :

  • Le tarif EDF bleu, qui s’adresse aux particuliers et aux petits professionnels équipés de compteurs n’excédant pas 36 kVA

  • Le tarif jaune, pour les professionnels dont la puissance du compteur est comprise entre 36 et 250 kVA

  • Le tarif vert, quand la puissance est supérieure à 250 kVA.

Aujourd’hui, seul subsiste le tarif EDF bleu. Il est réévalué deux fois par an par le Ministère en charge de l’énergie, après avis de la Commission de Régulation de l’Énergie.

 Tarif EDF bleu

Les offres au tarif EDF bleu

Pour un couple vivant dans un appartement de 65 m² à Paris avec des radiateurs individuels électriques et un ballon d’eau chaude, la consommation annuelle d’électricité est de 4 669 kWh avec un compteur d’une puissance de 9 kVA.

Le tarif EDF bleu est disponible en trois options et voici une estimation de combien le couple paiera chaque année, en tarif TTC :

  • L’option base : dans ce cas, le tarif du kWh est toujours le même, peu importe le jour de la semaine ou l’heure. Le contrat est souscrit pour un an renouvelable par tacite reconduction et prend effet soit à la date de mise en service de l’installation, soit à la date de changement de fournisseur. Il est néanmoins possible de résilier à tout moment et sans pénalité. Le consommateur est facturé sur la base de sa consommation estimée, puis une régularisation est effectuée une fois par an. La facture se décompose en une partie fixe (l’abonnement) et une partie variable (le kWh). Dans cet exemple, le prix de l’abonnement EDF tarif bleu est de 130 € par an pour une puissance de 9 kVA et le prix du kWh est fixé à 0,1467 € TTC. Cela correspond à une facture annuelle de 815 €, pour une consommation de 5 555 kWh.

L’option base comprend également quelques services comme e.quilibre (qui a pour but de comprendre et réduire la consommation d’électricité), un accès à l’espace client, aux factures en ligne et à l’appli EDF & MOI, et la possibilité de choisir son mode de paiement.

  • L’option Heures Creuses : elle donne accès à un tarif plus avantageux sur une plage horaire de 8 heures/jour. C’est le distributeur qui décide localement de cette plage horaire, mais le plus souvent elle est fixée entre 22 h et 6 h. Cette option est judicieuse pour les ménages qui sont équipés d’un ballon d’eau chaude et d’appareils de chauffage électriques qui fonctionnent principalement pendant la nuit. Les conditions contractuelles et les services associés sont les mêmes que pour l’option base. En revanche, les prix diffèrent. Pour cet exemple, on estime la consommation à 40 % en heures creuses. Le prix de l’abonnement est de 151 €/an. Le prix du kWh est fixé à 0.1579 € en heures pleines et 0.1228 € en heures creuses. Le ménage dépensera 823 € d’électricité par an, pour une consommation moyenne de 609 kWh.

  • L’option Tempo : elle est plutôt indiquée pour ceux qui souscrivent à une puissance minimale de 9 kVA et qui utilisent un mode de chauffage alternatif, à l’inverse de l’exemple. Elle varie en fonction des jours et des heures. L’année est rythmée par trois périodes : bleue (la moins chère), blanche (intermédiaire) et rouge (la plus chère), qui elles-mêmes correspondent à des mois dans l’année. La tarification est également variable en fonction de l’heure : les HP vont de 6 h à 22 h et les HC de 22 h à 6 h. L’abonnement revient à 12.33 €/mois pour une puissance de 9 kVA, le prix du kWh va de 0.1104 € en HC bleue à 0.5413 € en HP rouge. Pour une consommation moyenne de 600 kWh, la facture peut s’élever à moins de 700 euros en privilégiant les Heures Creuses.

Il est possible de procéder à des simulations de calculs sur le site du fournisseur.

Quelles sont les alternatives pour payer moins cher ?

Il est possible de se tourner vers des fournisseurs d’énergie alternatifs, qui eux ne peuvent pas proposer le tarif EDF bleu.

  • Pour Direct Énergie, dont les prix sont indexés sur le tarif EDF bleu, l’économie par rapport au tarif réglementé peut aller de 2 % (offre Verte) à 10 % (offre Online).

  • Pour Engie, les prix sont fixés pour 1, 2 ou 3 ans, ajustables à la baisse sur 3 ans et peuvent assurer une économie de 7 % au maximum dans le cadre de l’offre Elec Ajust.

  • Pour Elecocité : les prix de l’électricité verte sont fixes. Dans le cadre de l’offre économe, l’économie peut atteindre 2 % par rapport au tarif EDF bleu.