09 88 90 39 71
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Actualités » Les tarifs réglementés du gaz toujours gelés en juin

Les tarifs réglementés du gaz toujours gelés en juin

Article mis à jour le 23 mai 2022

Les ministres changent, mais les mesures d’urgence restent en place ! L’une des principales mesures décidées par l’ex premier ministre Jean Castex est maintenue, malgré son départ de Matignon. Elle concerne une préoccupation majeure des Français : le pouvoir d’achat. Au cours des 12 derniers mois, les prix de l’énergie ont subi une forte inflation, contraignant le gouvernement à prendre des mesures d’accompagnement significatives. 

Tensions internationales exacerbées par la guerre en Ukraine, reprise économique post-Covid, forte spéculation sur les marchés mondiaux… Le prix du gaz naturel sur les marchés mondiaux a flambé ! En octobre dernier, le gouvernement a donc décrété un bouclier tarifaire sur les prix du gaz et de l’électricité en mettant en place une mesure de gel des tarifs ou de limitation des hausses. 

Les Français échappent à une hausse de 54% par rapport à octobre

Comme chaque moi, la CRE, Commission de Régulation de l’Energie, publie comme elle s’y était engagée l’évolution des tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz naturel et informe aussi les Français sur ce qu’aurait été l’évolution des tarifs sans la mesure de blocage des prix. En juin, les tarifs demeurent donc identiques à ceux d’octobre 2021 et donc à ceux de mai 2022. 

Si la mesure prise par le gouvernement n’avait pas été maintenue, c’est une… baisse de 17% qui aurait dû être appliquée au 1er juin par rapport au mois de mai ! Une baisse mensuelle qui est loin de compenser les importantes hausses intervenues au cours des six derniers mois. En juin, le niveau moyen des tarifs réglementés des ventes aurait été supérieur à 50% ! 

La mesure reconduite au second semestre

Pour le moment, le bouclier tarifaire est maintenu. Mais il s’agit toujours d’une mesure temporaire. Une question se pose donc : combien de temps pourra-t-elle rester en place ? Compte tenu de la guerre en Ukraine qui fait rage depuis le mois de février et des fortes tensions avec la Russie, il est fort à parier que les prix du gaz et de l’électricité ne sont pas près de retomber. Le bouclier tarifaire a déjà coûté plus de 25 milliards d’euros à l’État. L’un des principaux chantiers du nouveau gouvernement sera donc de trouver et de mettre en place des solutions pérennes pour répondre à l’une des principales préoccupations des Français.

Sommaire
    09 88 90 39 71
    Profitez de nos offres partenaires
    Service rapide
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    Démarches simples
    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

    Service rapide
    GRATUIT

    Notre service est entièrement gratuit

    Retour haut de page