09 88 90 39 71
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Actualités » Prix du gaz en 2023, une hausse limitée pour les foyers français

Prix du gaz en 2023, une hausse limitée pour les foyers français

Publié le 3 octobre 2022

La France est touchée depuis plus d’un an par une flambée des prix de l’énergie et notamment des prix du gaz. Cette tendance fortement inflationniste avait débuté avant le conflit ukrainien. Depuis février, la situation s’est encore dégradée en raison du soutien européen aux ukrainiens et aux mesures de coupure d’approvisionnement prises par les Russes.
Pour faire face à cette crise énergétique majeure, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures destinées à accompagner les Français et ce même en dépit des récents évènements liés aux explosions des gazoducs Nord Stream. Le bouclier tarifaire, déployé il y a un an, va limiter la hausse de la facture des ménages.

Pas d’impact des explosions des gazoducs sur les prix du gaz

Les gazoducs Nord Stream 1 et 2 ont subi au cours des dernières jours de gros dommages, dûs à plusieurs explosions sous-marines au large d’une ile danoise en mer baltique, provoquant d’énormes bouillonnements à la surface. Ces deux pipelines, qui relient la Russie à l’Europe sont exploités par la société Gazprom. Selon la Suède et le Danemark, qui viennent de rendre un rapport, « ces explosions sont les conséquences d’un acte délibéré ». Les deux parties, États-Unis et Russie, se renvoient la balle concernant la responsabilité de ces explosions. Ces fuites, désormais contenues, n’auront pas de répercussions directes sur les prix du gaz en 2023.

Maintien du bouclier tarifaire sur les prix du gaz en 2023

La première ministre Elisabeth Borne a récemment annoncé le maintien du bouclier tarifaire pour Les Français auront quand même à assumer une hausse. Bien moindre que celle que serait intervenue sans la protection de l’État, mais une hausse malgré tout. Pour Bruno Lemaire, le ministre de l’Économie et des Finances invité il y a quelques jours sur la chaîne LCI « il serait complètement irresponsable de faire peser ces hausses uniquement sur le budget de l’État (…). Il faut que nos compatriotes absorbent une petite part de cette hausse ».

Une hausse des prix du gaz limitée à 15%

Elisabeth Borne a donc annoncé que la hausse des prix du gaz et de l’électricité serait limitée à 15% en 2023. Une limitation supérieure à celle de 2022 (de 4%) et qui concerne l’ensemble des ménages, des copropriétés, des logements sociaux, des petites entreprises et des petites communes. Le gouvernement a estimé l’impact de la mesure : une hausse de 25€ par mois environ pour les ménages qui se chauffent au gaz. Sans le bouclier tarifaire, cette augmentation serait de l’ordre de plus de 200€ par mois !

Un appel à la sobriété

Les Français peuvent donc compter sur l’État pour les aider à faire face à l’inflation grâce au bouclier tarifaire. Mais les pouvoirs publics insistent sur le fait que la mobilisation doit aussi passer par plus de sobriété. Pour le chauffage par exemple, le gouvernement conseille de limiter la température du foyer à 19° C. Le ministère de la Transition écologique lancera dans les jours à venir une campagne de sensibilisation appelant à la sobriété énergétique. Intitulée « chaque geste compte », elle s’inscrit dans le plan de sobriété énergétique français qui vise à réduire de 10% la consommation énergétique du pays.

Sommaire
    09 88 90 39 71
    Profitez de nos offres partenaires
    Service rapide
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    Démarches simples
    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

    Service gratuit
    GRATUIT

    Notre service est entièrement gratuit

    Retour haut de page