COMMENT CALCULER LE COÛT EN ÉLECTRICITÉ D’UN LOGEMENT ?

Le coût en électricité d’un logement dépend de la consommation du consommateur, mais également du fournisseur qu’il sélectionne. D’un fournisseur à l’autre, il peut exister une différence de plusieurs centaines d’euros par an. Le simulateur du Médiateur National de l’Énergie permet de comparer les différentes offres.

Sommaire :
    Article mis à jour le 4 décembre 2019

    Par quel moyen évaluer le coût en électricité de son logement ?

    Les logements énergivores qui poussent à consommer plus de chauffage en hiver et plus de climatisation en été ont un impact très lourd sur la consommation énergétique mensuelle. L’une des choses essentielles lorsque l’on acquiert un logement est de prendre en compte deux points fondamentaux :

    • La date de construction du logement : en effet, les logements construits entre 1949 et 1975 sont réputés être les plus énergivores, car les techniques d’isolation n’existaient quasiment pas avant 1949 et les maisons construites en matériaux lourds étaient chauffées au fioul, au charbon ou au bois. Et ce n’est qu’à partir de 1974 que les premières réglementations thermiques ont été mises en place, ce, à travers la Loi n°74-908 du 29 octobre 1974 relative aux économies d’énergie ;
    • Le diagnostic de performance énergétique (DPE) : c’est également un élément important à prendre en compte lorsque l’on acquiert un logement, car il permet d’estimer la consommation en énergie du logement et les émissions de gaz à effet de serre qui en découlent.

    Quoi qu’il en soit, il est important pour tout un chacun de pouvoir estimer combien coûte mensuellement l’électricité dans son appartement ou dans sa maison. Avant d’y arriver, le consommateur devrait dans un premier temps maîtriser la capacité de consommation de chaque appareil se trouvant dans son logement. Le tableau ci-dessous donne une estimation mensuelle de la puissance consommée par chacun des appareils que l’on trouve le plus souvent dans les logements :

    Principaux postes de consommation (supérieurs à 100 kWh)Fréquence
    d’utilisation
    Période d’utilisationPuissance (en watts)
    Consommation (en watts par an)
    Coût (tarif EDF)*
    Coût (tarif online Total Direct Enrgie)**
    Lave-linge10h par semaine52 semaines22001150 kWh175,26162,035
    Ordinateur de bureau24h par jour365 jours90790 kWh120,396111,311
    Lave-vaisselle10h par semaine52 semaines1200625 kWh95,2588,0625
    Four30 mn par jour365 jours2000365 kWh55,62651,4285
    Réfrigérateur24h par jour365 jours40350 kWh53,3449,315
    Téléviseur Plasma3h par jour365 jours250274 kWh41,757638,6066
    Aspirateur2h par semaine52 semaines1500150 kWh22,8621,135
    Ampoule à incandescence5h par jour365 jours60110 kWh16,76415,499
    Téléviseur LCD3h par jour365 jours100109,5 kWh16,611615,3581
    * calcul avec un prix du kWh égal à 0,1524 TTC en option base sans prendre en compte le prix de l'abonnement au 14/10/2019. Puissance du compteur 6kVA
    ** calcul avec un prix du kWh égal à 0,1409 TTC en option base sans prendre en compte le prix de l'abonnement au 14/10/2019. Puissance du compteur 6kVA

    En outre , le meilleur moyen de calculer le coût en électricité de son logement est de se rendre sur le site Internet du Médiateur National de l’Énergie. Cette institution publique indépendante est financée directement par les ministères de l’Économie et de l’Énergie. Son impartialité est garantie par l’absence de lien contractuel avec les différents fournisseurs d’énergie.

    Les missions du médiateur sont d’informer les consommateurs d’énergie sur leurs droits et de proposer des solutions aux litiges qui peuvent intervenir avec les entreprises du secteur de l’énergie.

    Leur site Internet energie-info.fr propose un outil d’estimation de sa consommation électrique et un comparateur d’offres. En indiquant quelques informations telles que le code postal, la surface habitable ou les équipements, le simulateur calcule une estimation de la consommation annuelle d’électricité. Le consommateur peut se passer de cet outil s’il connaît déjà sa consommation.

    Une fois cette information en main, le consommateur pourra utiliser le comparateur d’offres. La majorité des fournisseurs d’électricité renseignent leurs différentes offres dans l’outil. C’est idéal pour obtenir un aperçu rapide des tarifs d’électricité s’appliquant au logement de chacun.

    Cas pratiques selon le type de logement

    En prenant en compte divers paramètres tels que le type de logement, le nombre de personnes y vivant, la taille du logement et la puissance du compteur, le site Internet du Médiateur National de l’Énergie permet de ressortir les coûts suivants selon les fournisseurs :

    Exemple de coût pour une maison

    Afin d’évaluer le coût d’électricité d’une maison, nous prenons comme exemple :

    • maison de 130 m² à Limoges (87000) ;
    • famille de 5 personnes ;
    • radiateurs électriques + ballon d’eau chaude ;
    • puissance du compteur 9 kVA ;
    • consommation électrique annuelle de 7 195 kWh ;
    • tarif base.

    Dans le cadre de cette simulation, les offres les moins chères sont celles de Mint Énergie et Cdiscount Énergie, avec une facture annuelle de 1 069 € TTC, soit 89 €/mois. Le coût en électricité du logement est de 130 € annuels, auxquels s’ajoute la consommation électrique à raison de 0,1305 €/kWh. L’offre de Mint Énergie comprend une électricité 100 % verte, alors que celle de Cdiscount Énergie est à – 20 % sur les tarifs réglementés de vente.

    L’offre la plus dispendieuse dans cet exemple est celle d’Énercoop. Le coût annuel est de 1 422 € TTC ou 118 € mensuels, soit 164 € de coût fixe annuel + 0,1747 €/kWh. Le fournisseur d’électricité vend une énergie verte 100 % renouvelable.

    Il existe une différence de 353 € annuels entre l’offre la plus avantageuse et celle la plus chère. D’où l’importance de passer par un comparateur qui permettra d’estimer son coût d’électricité par mois.

    Exemple de coût pour un appartement à Paris

    Pour évaluer le coût d’électricité d’un appartement dans la capitale, nous avons sélectionné :

    • un appartement de 65 m² à Paris.
    • un couple.
    • radiateurs électriques + ballon d’eau chaude.
    • puissance du compteur 9 kVA.
    • consommation électrique annuelle de 4 669 kWh.
    • tarif base.

    La simulation lancée sur le site du médiateur indique une nouvelle fois Mint Énergie et Cdiscount Énergie comme fournisseurs d’électricité les moins chers. Leurs offres permettent d’obtenir un coût en électricité du logement de 740 € TTC/an ou 61 €/mois. La particularité de ces deux fournisseurs est leur service client 100 % en ligne. Cela permet de réduire les coûts associés à une plateforme téléphonique. Pour contacter votre fournisseur, il faudra communiquer par e-mail ou e-chat.

    L’offre la plus chère est également Énercoop, avec une facture annuelle de 980 € TTC/an ou 81 €/mois. La société fait la promotion des énergies renouvelables et d’une organisation coopérative et locale. En choisissant ce fournisseur, le consommateur peut connaître le lieu de production exact de son électricité.

    Exemple de coût pour un grand appartement

    Voici un autre exemple avec la simulation du coût en électricité d’un logement en province :

    • appartement de 110 m² à Tours (37000).
    • famille de 5 personnes.
    • radiateurs électriques + ballon d’eau chaude.
    • puissance du compteur 12 kVA.
    • consommation électrique annuelle de 6 620 kWh.
    • tarif base.

    Pour cet exemple, les tarifs les moins chers sont encore ceux de Mint Énergie et Cdiscount Énergie avec un coût annuel de 1 015 € TTC ou 84 € mensuels. L’offre 100 % en ligne de Total Direct Énergie est également intéressante, car ce fournisseur a conçu une large gamme d’offres énergétiques s’adaptant aux besoins et habitudes de consommation des clients. Le coût total estimé est de 1 050 €/an ou 87 €/mois TTC. Le client bénéficie d’une électricité d’origine verte à hauteur de 15 %.

    L’offre d’Énercoop est ici aussi la plus onéreuse, avec une facture annuelle de 1 391 € TTC ou 116 €/mois. Vient ensuite l’offre d’Eni, avec un coût en électricité de l’appartement à 1 169 € TTC. Cependant, cette offre fait bénéficier d’un tarif fixe pendant trois ans. Ainsi, le consommateur ne subit pas les éventuelles hausses annuelles du tarif de l’électricité.

    Quelques astuces pour modérer sa facture d’électricité moyenne par mois

    Une fois le taux de consommation de ses appareils maîtrisé, il est possible de réaliser des économies sur sa facture d’électricité moyenne par mois en changeant de fournisseur d’énergie. En effet, depuis l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence en 2007, l’on trouve de plus en plus de fournisseurs d’électricité et de gaz alternatifs offrant des prix concurrentiels. Il est donc très facilement possible de passer de son fournisseur d’électricité habituel à un autre qui serait susceptible d’offrir un meilleur rapport entre la qualité de service et le prix.

    Une étude comparative des offres des différents fournisseurs d’énergie permet de ressortir le tableau tarifaire ci-après :

    Fournisseurs et offres comparéesOffre tarifaire baseOffre tarifaire
    heures pleines / heures creuses
    Abonnement (€/TTC)Prix du kWh (€/TTC)Abonnement (€/TTC)
    HP : prix au kWh (€/TTC)
    HC : prix au kWh (€/TTC)
    Total Direct Energie
    100% Online
    140€0,1433€160€0,1572€0,1220€
    Eni
    Webeo 1 an Electricité
    155€0,1514€175€0,1704€0,1239€
    Ohm énergie
    Ohm Petite conso
    110€0,1549€129€0,1697€0,1313€
    EDF
    Digiwatt
    132€0,1490€154€0,1631€0,1266€
    Proxelia
    Domelia
    134€0,1490€155€0,1638€0,1267€
    Happ-e
    Happ-e électricité de Engie
    140€0,1479€160€0,1624€0,1258€
    Mint Energies
    Classic & Green
    140€0,1490€160€0,1638€0,1267€
    *Prix indexés
    Prix évoluant en fonction de l'évolution d'une valeur de référence indiquée dans le contrat, généralement les tarifs réglementés.
    **Autre évolution prix
    Prix soumis à d'autres formes d'évolutions définies dans le contrat.
    Ce comparateur permet de comparer les offres disponibles actuellement sur le marché.
    Les coûts annuels estimés sont calculés sur la base des prix en vigueur au moment de la comparaison.
    Les renseignements sont communiqués à titre d'information. Ils ne constituent pas un engagement contractuel.

    À partir de ce tableau comparatif, l’on peut voir que Ohm énergie, bien qu’ayant le tarif d’abonnement le moins cher, détient le coût le plus élevé pour ce qui est du tarif d’électricité de base et du tarif du kWh d’électricité en heures creuses. En ce qui concerne l’offre tarifaire en heures pleines, c’est le fournisseur Eni qui est le plus cher. Le seul fournisseur ayant les tarifs les plus bas quelle que soit l’offre tarifaire choisie est Total Direct Energie.

    Par ailleurs, les personnes ayant des logements énergivores peuvent requérir des aides financières et des prêts pour réaliser des travaux de rénovation énergétique de leur habitat, afin de réduire le coût de leur facture d’électricité moyenne par mois. Il s’agit par exemple :

    • De l’aide de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) réservée au propriétaire qui loue ou occupe son logement et au syndicat de copropriétaires pour la réalisation de travaux dans les parties communes et équipements communs de l’immeuble ;
    • De l’aide de la Caisse de retraite attribuée aux retraités du régime général ou aux pensionnés civils ou ouvriers retraités de l’État ;
    • De la prime énergie ou coup de pouce économies énergie attribuée à tous, à condition de faire appel à un professionnel reconnu garant environnement (RGE) pour l’installation du nouvel équipement.

    Pour ce qui est des prêts, la Caisse d’allocations familiales met à la disposition de ses allocataires, des prêts à l’amélioration de l’habitat dans les résidences principales. Ces prêts sont remboursables sur trois ans. Il existe également des prêts tels que l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE).

    Un conseiller disponible au
    09 88 90 39 71 Du lundi au samedi de 8h à 20h
    Prix d'un appel local
    ou