09 88 90 39 71
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Actualités » Les billets de train n’échappent pas à la hausse des prix de l’énergie

Les billets de train n’échappent pas à la hausse des prix de l’énergie

Article mis à jour le 12 janvier 2023

Le train n’est pas épargné par la hausse spectaculaire des prix de l’énergie. Le rail n’avait pour le moment pas vraiment été concerné. Une sorte de bouclier tarifaire avait été officieusement décrété sur ce mode de transport, le plus propre actuellement. Mais à l’instar de la quasi-totalité des secteurs économiques, le train n’a finalement pas échappé à l’inflation. Les billets de la plupart des TGV et des trains Intercités ont donc subi une augmentation de l’ordre de 5% en moyenne depuis le 10 janvier dernier. 

Les billets business en hausse... les jeunes et les seniors épargnés

La SNCF a repoussé l’échéance, mais elle évoque aujourd’hui la hausse des prix de l’énergie pour justifier cette hausse. Une augmentation des prix qui concerne donc certains TGV et des trains Intercités. La moyenne de 5% annoncée ces dernières semaines par la SNCF porte essentiellement sur les billets achetés à la dernière minute ou sur ceux destinés aux professionnels, comme les tarifs « Business Première ». 
Pour le moment, les Ouigo (Low cost) sont épargnés par cette hausse des tarifs, tout comme les tarifs des billets achetés à l’ouverture des ventes. Les titulaires de la Carte Avantage ne sont eux non plus pas impactés, tout comme les abonnés Max Jeune ou Senior. Le tarif de 79€ par mois pour des trajets illimités est donc maintenu pour ces publics. 

Une augmentation de 180%... des prix de l’énergie

Pour justifier cette hausse des tarifs des prix des billets, la SNCF évoque l’envolée des prix de l’énergie, une augmentation de l’ordre de 180% ! Une mesure qui passe assez mal auprès de certains voyageurs ou syndicats, alors même que la SNCF a déclaré avoir réalisé un bénéfice de plus de deux milliards d’euros en 2022. 

Des passagers en grève de billet sur le Paris-Tour

De très nombreux voyageurs utilisant la ligne Paris-Tour ont décidé de faire la grève de billet en refusant de présenter leur titre de transport aux contrôleurs. Un mouvement qui n’est pas uniquement lié à l’augmentation des prix des billets. Retard, horaires inadaptés, allongement des temps de trajet et bien sûr, augmentation des tarifs sont autant de raisons qui poussent des dizaines de voyageurs à mener cette grève. 
La goutte d’eau qui a fait déborder le vase ? Le refus de la part de la SNCF d’indemniser les abonnés mensuels suite au mouvement de grève des contrôleurs en décembre. Alors que les voyageurs « normaux » l’ont été à 200%. Un mouvement similaire intervenu il y a une dizaine d’années avait entrainé l’indemnisation des abonnés pour les retards et les annulations des trains. Mouvement de grève symbolique puisque les abonnés sont prélevés mensuellement pour leur abonnement annuel.

Sommaire
    09 88 90 39 71
    Profitez de nos offres partenaires
    Service rapide
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    Démarches simples
    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

    Service gratuit
    GRATUIT

    Notre service est entièrement gratuit

    Retour haut de page