09 88 90 39 71
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Actualités » Prix de l’électricité : deux mesures pour faire baisser la facture

Prix de l’électricité : deux mesures pour faire baisser la facture

Sommaire
    Article mis à jour le 14 janvier 2022

    A moins de 100 jours des élections présidentielles, pas question de revenir sur une promesse du gouvernement ! Le ministre de l’économie Bruno Lemaire a annoncé hier jeudi que la hausse des prix de l’électricité serait bien limitée à 4% en 2022, malgré la forte hausse des cours sur le marché mondial. Sans l’intervention du gouvernement, la facture d’électricité des Français serait, selon Bercy, en hausse de 40% environ ! Pour y parvenir, le ministre s’appuiera sur une baisse des taxes, mais aussi sur des efforts que devra mener EDF, dont l’Etat est actionnaire à 84%.

    Une forte contribution d’EDF

    Hier dans Le Parisien, Bruno Lemaire s’est expliqué sur les négociations menées depuis des semaines avec EDF pour limiter la hausse de l’électricité. Une mesure visant à augmenter significativement (de l’ordre de 20 térawattheures) le volume d’énergie nucléaire vendu à prix réduit par EDF à ses concurrents sera mise en place. Une augmentation de 20% et une mesure qui devrait couter entre 7,7 et 8,4 milliards d’euros à EDF.

    L’électricité est vendue à 42€ du MWh à ses concurrents. Sans cette négociation menée avec l’opérateur historique français, ce prix pourrait être de l’ordre de 250€ à 300€ selon le ministre s’il suivait les cours du marché. La hausse sera limitée à 46,2 euros.

    Baisse de la fiscalité sur l’électricité

    Ce geste d’EDF est accompagné d’une mesure fiscale importante. Le gouvernement a réduit de manière significative la principale taxe appliquée sur l’électricité, la faisant passer de 22,50€ le mégawattheure à 50 centimes. Une mesure qui entrainera une perte fiscale de l’ordre de 8 milliards d’euros pour l’État.

    En appliquant ces deux mécanismes : baisse de la fiscalité et limitation des prix de vente par EDF, le gouvernement répond partiellement à l’une des préoccupations principales des Français, à savoir la préservation de leur pouvoir d’achat. Le ministre promet par ailleurs que cette mesure fiscale et l’accord mené avec EDF n’impliqueront pas de rattrapage conduisant à une nouvelle hausse en 2023.

    09 88 90 39 71
    Profitez de nos offres partenaires
    Service rapide
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    Démarches simples
    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

    Service rapide
    GRATUIT

    Notre service est entièrement gratuit

    Retour haut de page