09 88 90 39 71
Contactez un conseiller TotalEnergies
Accueil » Actualités » Le gaz à son prix le plus bas depuis le début de cette année

Le gaz à son prix le plus bas depuis le début de cette année

Par Lucie Deschamps

Le prix du gaz a encore baissé sur le marché de gros pour cette deuxième semaine du mois de mai. La situation gagne en stabilité et l’Europe ne devrait avoir aucun mal à passer l’hiver, à l’exception de la France.

Le prix du gaz sur le marché de gros continue à baisser et établit un nouveau record

Depuis le début de ce mois, le prix du gaz sur le marché de gros est passé largement en dessous de la barre des 40 € le MWh (mégawattheure). Pour cette deuxième semaine, un nouveau record vient d’être franchi puisque les prix sont passés en dessous de la barre des 35 €. Selon l’indice EEX (PEG), le MWh s’est établi à 33 307 € pour le 8 mai 2023, le prix le plus bas observé à l’heure actuelle. On est cependant loin des prix d’avant crise (2020) qui tournaient autour des 15 € le MWh. Le tableau ci-dessous récapitule l’évolution des prix depuis le début de cette année.

DatePrix du gaz naturel (PEG)
8 mai 202333 307 €/MWh
1 mai 202336 423 €/MWh
30 avril 202335 022 €/MWh
15 avril 202341 146 €/MWh
1er avril 202346 622 €/MWh
15 mars 202343 868 €/MWh
1er mars 202346 300 €/MWh
15 février 202352 367 €/MWh
1er février 202356 507 €/MWh
15 janvier 202360 317 €/MWh
1er janvier 202360 780 €/MWh

Aucun changement constaté au niveau des fournisseurs locaux

Malgré l’arrivée imminente de la fin du TRVG (tarif réglementé de vente du gaz), prévue le 30 juin, les fournisseurs locaux n’ont pas encore annoncé de nouveaux tarifs ou de changements au niveau de leurs offres pour particuliers. Ci-après les tarifs en vigueur pour cette semaine.

[table “558” not found /]

La France est à la traîne en termes d’approvisionnement en GNL

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’Europe devrait disposer d’assez de stock pour faire face à l’hiver prochain. Les réservoirs souterrains de gaz dans l’Union européenne (UE) sont actuellement remplis à hauteur de 60 %, contre seulement 35 % à la même période en 2022.

Ce constat n’est malheureusement pas valable pour la France qui pourrait être pénalisée par les grèves contre la réforme des retraites. Les manifestations ont eu des répercussions sur les principaux terminaux méthaniers sur le territoire. L’approvisionnement en GNL du pays a chuté de 23 % durant le premier trimestre de cette année (50 % rien que pour le mois de mars). À l’heure actuelle, l’Hexagone est contraint de puiser dans ses réserves et se retrouve avec les stocks les plus bas dans l’Union européenne. Si cette tendance se poursuit, il faudra s’attendre à une hausse des prix pour l’hiver.

Sommaire
    09 88 90 39 71
    Contactez un conseiller TotalEnergies
    Service rapide
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    Démarches simples
    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches :
    souscription, résiliation

    Service gratuit
    GRATUIT

    Notre service est gratuit pour l'internaute*

    Logo
    Expertise Energie

    * La société HETTY est rémunérée par TotalEnergies Électricité et Gaz France pour chaque contrat souscrit.

    Retour en haut