Sélia, dernier-né des fournisseurs alternatifs d’énergie

Parmi les derniers acteurs arrivés sur le marché de la distribution d’énergie, Sélia, fondée en 2013 par Séolis, a pour objectif de dépasser les frontières géographiques de sa société mère (le département des Deux-Sèvres), pour toucher une clientèle nationale en majorité constituée d’entreprises et de professionnels.

Histoire de Sélia

La naissance de Séolis remonte à la première moitié du siècle dernier. En 1923, les élus locaux des Deux-Sèvres fondent le Syndicat Intercommunal d’Électricité des Deux-Sèvres (SIEDS). Il a pour objectif d’apporter l’électricité dans toutes les campagnes, délaissées par les sociétés privées qui concentrent leur action sur les zones urbanisées.

En 1927, un organisme est fondé, la Régie du SIED, qui a pour mission d’exploiter le réseau. Son statut de régie publique (Entreprise Locale de Distribution) lui permettra d’échapper à la loi de nationalisation des fournisseurs privés d’électricité de 1946.

En 2007, celle-ci devient la Soregies Deux-Sèvres, pour une fusion projetée avec la Soregies de la Vienne, mais le projet n’aboutit pas. L’année suivante, l’entreprise adopte le nom de Séolis SIEDS – Energies Services.

La même année, pour répondre aux nouvelles réglementations, est créée une filiale, Gérédis Deux-Sèvres. Sa tâche sera de fournir l’électricité pendant que la maison mère s’occupe de la gestion du réseau de distribution.

En 2013, Séolis crée sa nouvelle filiale Sélia. Son objectif sera de porter au-delà du territoire local les nouvelles offres de la société, en utilisant le réseau national d’ERDF (aujourd’hui ENEDIS). Séolis est certifiée ISO 9001 et QSE (Qualité-Sécurité-Environnement).

Les offres d’électricité et de gaz pour les particuliers et les professionnels

La société Séolis propose un tarif bleu, une offre alignée sur les tarifs réglementés de l’électricité, qui sont fixés par la Commission de Régulation de l’énergie et le ministère en charge de l’Énergie.

Via Sélia, elle commercialise deux offres : la première distribue de l’énergie d’origine nucléaire, la seconde de l’électricité renouvelable. Cette dernière provient en très grande partie des barrages hydrauliques, et l’entreprise se fournit exclusivement en France pour les Garanties d’Origine.

À noter que Séolis est aussi en charge de la gestion du réseau Alterbase, qui comporte une centaine de bornes couvrant le territoire des Deux-Sèvres permettant de recharger les véhicules électriques. Le principe de fonctionnement est simple : le conducteur peut brancher son véhicule 24h/24 du moment qu’il dispose d’une carte prépayée et de son smartphone.

Depuis 11 ans, Séolis a aussi développé son réseau de distribution de gaz naturel à destination des collectivités et des entreprises, et cette nouvelle énergie est également gérée au niveau national par Sélia. Elle est réservée aux consommateurs de gros volumes, et les tarifs sont établis sur devis.

voiture electrique selia

La clientèle de Sélia

La clientèle de particuliers de Sélia est pour le moment très faible et représente un pourcentage infinitésimal des parts du marché national. Les prix affichés pour l’énergie nucléaire (offre « Integrall ») sont alignés sur le tarif bleu ERDF, et son énergie verte (offre « Integreen ») est pour le moment plus chère que beaucoup d’offres de la concurrence, ce qui ne fait pas de Sélia une entreprise très compétitive sur le marché des particuliers. Et en effet, ils ne sont pas son cœur de cible.

En réalité, le distributeur concentre pour le moment ses efforts sur les entreprises et les collectivités, avec des tarifs adaptés aux gros volumes, et établis sur devis. Sélia annonce 149 000 contrats d’électricités, particuliers et professionnels réunis, majoritairement signés dans son département d’origine. En comparaison, l’ensemble des contrats des opérateurs alternatifs (dont fait partie Sélia) atteint le nombre de 6 millions (contrats résidentiels), contre 26,5 millions pour EDF (chiffre de la Commission de Régulation des Énergies, mars 2018).

Pour les contrats de gaz, le distributeur en aurait signé environ un millier à ce jour, ce qui reste très modeste, même si l’on considère que ce ne sont que des contrats à gros volume.

Objectifs et perspectives de développement de Sélia

Pour le moment, cette petite entreprise de distribution d’énergie capitalise sur son image d’adaptabilité et de solutions « à la carte » pour les entreprises. Elle met en avant sa taille humaine, sa proximité, un service client réactif et dynamique. Elle insiste enfin sur sa connaissance de la mission de service public qui lui a été confiée au début du XXe siècle, et sur les valeurs qu’elle continue de porter.

Mais la création de Sélia par Séolis correspond à un objectif bien précis, celui de sortir des frontières du territoire local pour partir à la conquête d’une clientèle nationale.

Pour ce faire, Sélia développe sa communication sur trois grands axes :

  • Les offres à la carte d’énergie traditionnelle, à destination des entreprises et collectivités à l’échelle nationale. Elle met en avant son expertise dans la distribution des gros volumes, avec notamment des tarifs sur devis, adaptés au plus juste à la consommation de ses clients ;

  • Les offres d’électricité verte, toujours à destination des professionnels. Les énergies renouvelables pour les entreprises et les collectivités locales, grandes consommatrices d’énergie, représentent un marché en plein développement. Sélia se positionne sur ce segment en expansion avec son système de tarification personnalisée, très intéressant pour les gros volumes.

  • Les offres pour les particuliers à l’échelle nationale, secteur très porteur depuis l’ouverture du marché à la concurrence. Les formules à destination de cette clientèle sont alignées sur les tarifs régulés. Pour se différencier, l’entreprise met encore une fois en avant sa taille humaine et ses valeurs, qui lui permettent de toucher une base d’utilisateurs intéressés par la qualité du service.