Le tarif du gaz en France expliqué et détaillé

Comment le tarif du gaz a-t-il évolué durant ces quinze dernières années ? Quel est le prix moyen du gaz en France par mois et par an en kWh ? Comment se répartit-il en fonction du prix de l’abonnement et des taxes perçues par l’État ?

Comment le tarif du gaz a-t-il évolué au cours des quinze dernières années ?

Héritage du milieu du siècle dernier, le monopole de GDF (Gaz de France) n’a plus lieu d’être. En 2007, afin de répondre aux sollicitations à la fois du gouvernement et de la communauté européenne, le tarif réglementé de GDF a accueilli sur le marché différents autres fournisseurs. GDF a fusionné l’année suivante avec Suez pour devenir GDF Suez. Il s’est ensuite renommé Engie. Il reste le seul à devoir proposer un tarif réglementé aux utilisateurs.

Cependant, quelles ont été les hausses sur le marché de la vente du gaz depuis 2005 ?

  • Depuis 2005 et jusqu’en 2012, le tarif du gaz subit une très forte augmentation de 80 % et atteint 85 euros par MWh (Mégawattheure). Cette hausse est le résultat des fluctuations du cours du pétrole.
  • En 2017, on constate une légère diminution
  • En 2018, le tarif du gaz connait de nouveau une augmentation, à cause de taxes en constante progression.
tarifgaz foyer

Quel est le prix moyen du tarif gaz en France ?

Le mode de calcul du prix du gaz naturel est complexe. Il prend en compte une consommation qui s’établit en mètre cube, pour être ensuite convertie en kWh. Un coefficient de conversion est appliqué par GRDF afin de fournir un prix au kWh (Kilowattheure).

D’autres critères ajoutent à la difficulté d’obtenir un calcul précis :

  • La qualité du gaz, qui varie en fonction des pays producteurs et impacte le prix du fournisseur
  • L’altitude de la commune où le gaz est distribué. Plus la ville est élevée, plus le gaz est volatil. Le coefficient de conversion est moins important dans ce cas.

Malgré les amplitudes qui peuvent exister entre les factures des consommateurs, le gaz naturel reste une énergie économique.

Afin de mieux calculer le coût réel du tarif gaz, il est conseillé aux utilisateurs de pratiquer des comparaisons de tarifs. De nombreux sites de fournisseurs proposent ce service gratuitement.

tarifgaz foyer

La facture de gaz en détail, avec les taxes appliquées

On distingue deux types de tarif gaz :

  • le prix du gaz de référence fixé par la CRE (Commission de Régulation de l’Energie), connu comme tarif réglementé.
  • les prix fixes ou les offres de marché, fixés par les fournisseurs

À ce prix établi par le fournisseur s’appliquent différentes taxes :

  • La TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée), de 5,5 %
  • La CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement) de 20 %
  • La TICGN (Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel) : initialement réservée aux professionnels, elle indexe également les particuliers depuis 2014 dans le cadre d’une Contribution Climat Energie. Elle atteint 2,64 €/MWh en 2016.
  • Deux nouvelles taxes : La CSPG (Contribution au Service Public du Gaz), afin de favoriser l’essor du biométhane, et la CTSSG (Contribution au Tarif Spécial de Solidarité Gaz), pour soutenir les utilisateurs précaires avec des chèques-énergie, ont été mises en place depuis 2016.

En conclusion, le tarif gaz selon se répartit en moyenne entre 50 % ou plus pour les coûts de fourniture, à plus de 25 % pour les frais d’acheminement et aux alentours de  20 % de taxes. Celles-ci devraient continuer de progresser dans les années à venir.