BAISSE DU PRIX DU GAZ EN MARS 2020

Chaque année, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) publie un arrêté qui fixe le Tarif Réglementé de Vente (TRV) du gaz naturel. Ce dernier peut augmenter ou baisser suivant la situation sur le marché européen. Il est ainsi révisé chaque mois afin de l’ajuster.

Pour mars 2020, cette révision annonce de bonnes nouvelles pour les Français. En effet, ils pourront faire de réelles économies grâce à la diminution du TRV.

Le prix du gaz en mars 2020 a baissé de 4,6 %, ce qui représente soit -2,4 euros/MWh. Chaque ménage en profitera différemment, en fonction de leurs usages et leur consommation de gaz.

Sommaire
    Article mis à jour le 23 mars 2020

    Des évolutions notables sur le tarif du gaz depuis 2018

    EDF et Engie sont les fournisseurs historiques d’énergie en France. EDF distribue l’électricité, pendant qu’Engie (anciennement GDF Suez) s’occupe de la distribution du gaz.

    Ces fournisseurs étaient les seuls à être présents sur le marché national de l’énergie avant la libéralisation en 2007. Ils commercialisaient leurs offres au Tarif Réglementé de Vente.

    Ce dernier est fixé par les pouvoirs publics, avec l’accord de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). Il peut augmenter ou diminuer lors de chaque révision mensuelle.

    Historique de l’évolution du prix du gaz depuis 2018

    Les tarifs en vigueur en 2018 ou en 2019, ou même ceux pratiqués en janvier et en février 2020 sont différents du prix du gaz en mars 2020. La différence peut être plus ou moins importante d’une période à une autre, comme le relate le tableau ci-dessous :

    Mois / Années201820192020
    Janvier+2,3 %-1,9 %-0,9 %
    Février+1,3 %-0,73 %-3,3 %
    Mars-3,0 %0,0 %-4,6 %
    Avril-1,1 %-1,91 % 
    Mai+0,4 %-0,6 % 
    Juin+2,1 %-0,45 % 
    Juillet+7,45 %-6,8 % 
    Août+0,2 %-0,5 % 
    Septembre+0,9 %-0,9 % 
    Octobre+3,3 %-2,4 % 
    Novembre+5,8 %+3 % 
    Décembre-2,4 %+0,6 % 

    Source : Mars 2020

    Une baisse conséquente en mars 2020

    Pour 2020, le mois de mars est donc marqué par une baisse du prix du gaz. Ce repli a été appliqué après recommandation de la CRE.

    Il s’explique par la réduction des coûts d’approvisionnement d’Engie qui est elle-même la conséquence d’une diminution au niveau des marchés européens. Cette baisse a été générée par un ensemble de facteurs, dont :

    • Une situation climatique étonnamment douce.
    • Le ralentissement de l’économie suite à l’épidémie de Covid-19.
    • Des stockages à un niveau particulièrement élevé, dû à une faible demande et un approvisionnement en GNL abondant.

    Toutefois, le taux de réduction varie en fonction des usages dans chaque ménage :

    UsagesTaux de réduction
    Cuisson uniquement1,2 %
    Cuisson et chauffage2,7 %
    Chauffage uniquement4,8 %

    Les consommateurs qui utilisent uniquement le gaz pour le chauffage sont donc ceux qui profitent le plus de cette baisse de prix. Cependant, le choix du fournisseur est aussi crucial pour faire des économies. C’est pourquoi Hetty se propose d’accompagner les clients afin de trouver l’offre la moins chère et la mieux adaptée à leurs besoins.

    Qu’est-ce qui explique l’augmentation ou la baisse du prix du gaz ?

    Différents éléments influent sur le tarif du gaz proposé aux consommateurs finaux. Il dépend, entre autres, du cours du pétrole, du coût des infrastructures ainsi que des taxes. Lorsque l’un de ces coûts évolue, le prix du gaz suit naturellement. Total Direct Energie, EDF, et d’autres font parties des nombreux fournisseurs de gaz en France.

    Un tarif qui dépend des coûts d’approvisionnement

    Pour faire face aux fluctuations du marché, des dispositions législatives ont été mises en place afin de fixer le TRV du gaz naturel. Conformément à celles-ci, le tarif du gaz proposé aux consommateurs finaux doit couvrir la totalité des coûts engagés par le fournisseur historique. Ils incluent différents coûts, dont ceux relatifs à l’approvisionnement.

    Les coûts d’approvisionnement varient, quant à eux, en fonction de l’évolution des contrats établis avec les pays exportateurs nets tels que le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou la Norvège.

    Une formule tarifaire a donc été mise en place afin d’indexer le prix du gaz sur les mêmes indices que ces contrats, et couvrir ainsi les coûts d’approvisionnement d’Engie.

    ⚡️A SAVOIR⚡️
    Vous souhaitez plus de renseignements ?
    Nos experts sont là 👇
    09 88 90 39 71 Du lundi au samedi de 9h à 20h
    Prix d'un appel local
    ou

    La formule de calcul du Tarif Réglementé du gaz naturel

    Cette formule tarifaire est publiée par arrêté chaque année, par la Commission de Régulation de l’Énergie. Elle est utilisée chaque mois pour fixer le prix du gaz à venir, suivant les coûts d’approvisionnement d’Engie.

    Le tarif du gaz peut augmenter ou baisser selon l’évolution de la formule de calcul, comme ce qui est le cas avec le prix du gaz pour mars 2020.

    La fin du Tarif Réglementé de Vente de gaz prévue pour 2023

    En juillet 2017, le Conseil d’État a estimé que les dispositions réglementaires concernant les TRV de gaz étaient incompatibles avec le droit communautaire. Il a donc pris la décision de les supprimer afin de mettre en place des offres au prix de marché.

    Qui est concerné par la fin du Tarif Réglementé de Vente de gaz naturel ?

    La fin du TRV du gaz naturel est prévue par l’article 63 de la Loi Énergie-Climat, adoptée le 8 novembre 2019. Cette disposition concerne les particuliers comme les professionnels.

    Trois dates sont à retenir concernant cette transition :

    • 20 novembre 2019, qui a marqué la fin de la commercialisation des offres de gaz aux Tarifs Réglementés.
    • 1er décembre 2020, qui est la date prévue pour la disparition du TRV de gaz pour les clients professionnels.
    • 30 juin 2023, date à laquelle entrera en vigueur la suppression du TRV de gaz pour les particuliers. Les syndicats de copropriétaires et les propriétaires uniques d’un immeuble utilisé principalement pour l’habitation sont également concernés.

    Les clients sont libres de choisir le fournisseur auprès duquel souscrire un nouveau contrat pour remplacer celui au TRV. Dès maintenant, ils peuvent donc se renseigner sur les offres existantes.

    Hetty peut également les aider à trouver l’offre qui leur correspond. Une analyse de leurs besoins sera réalisée en amont afin de les diriger ensuite vers l’offre adéquate.

    Comment savoir que son contrat est aux TRV ?

    Il faut savoir que seuls Engie et les entreprises locales de distribution (ELD) sont autorisés à pratiquer les Tarifs Réglementés de Vente pour le gaz naturel. Pour vérifier la nature de son contrat, le client peut consulter sa facture.

    Les informations y afférentes se situent au verso de la facture de gaz envoyée par Engie. Le fournisseur précise alors s’il s’agit d’une offre au Tarif Réglementé ou au prix de marché.

    Les clients qui détiennent un contrat de gaz au TRV recevront des courriers d’information d’ici le 30 juin 2023. Le calendrier et les modalités de leur contrat leur seront communiqués par le biais de ce courrier.

    En attendant la date d’extinction du Tarif Réglementé de Vente, les contrats en cours restent actifs. Par ailleurs, les clients ne subiront aucune interruption de la fourniture de gaz lors de la transition. En effet, la résiliation de l’ancien contrat et la souscription d’un autre, même chez un nouveau fournisseur, n’entraînent aucune coupure.

    Il suffit de contacter le fournisseur choisi pour effectuer la souscription. Les démarches pour la résiliation et la souscription sont gratuites. Pour gagner du temps, le client peut également les confier à Hetty !

    Un conseiller disponible au
    09 88 90 39 71 Du lundi au samedi de 9h à 20h
    Prix d'un appel local
    ou