Chauffage le plus économique : comparatif des différents types d’appareils

Le chauffage représente 68 % de la consommation des ménages d’après une enquête statistique établie par le Commissariat général au développement durable entre 1999 et 2015. Alors, quel est le chauffage le plus économique ? Comparatif des avantages et inconvénients des différents modèles.

Chaudière à gaz : avantages et inconvénients

La chaudière à gaz fait partie des modes de chauffage les plus économiques. Elle peut fonctionner avec deux types de combustibles : le propane ou le gaz naturel ou de ville.

  • Avantages

Elle fait partie des modes de chauffage les moins chers à l’achat, avec un prix en moyenne de 5 000 €. De plus, elle ne nécessite aucune installation : le logement est directement raccordé au gaz sans avoir besoin de procéder à des travaux coûteux.

Elle offre en outre un très bon confort thermique, car la chaleur se diffuse de manière homogène dans le logement, particulièrement si on opte pour une chaudière à condensation. Celle-ci permet également de récupérer la chaleur de la vapeur pour optimiser le rendement thermique, avec des économies d’énergie à la clé.

L’installation de la chaudière à gaz ouvre droit à des aides d’État au titre de la rénovation énergétique, comme l’éco-prêt à taux zéro ou le crédit d’impôt de transition énergétique.

  • Inconvénients

La chaudière nécessite un entretien annuel. De même, il faut procéder à un entretien et un changement de pièce réguliers pour éviter des pannes encore plus onéreuses.

Si l’on opte pour une chaudière au propane, il faudra envisager deux postes de dépenses supplémentaires : l’achat de la citerne de stockage et le prix du propane, qui est plus élevé que celui du gaz naturel.

Pompe à chaleur : avantages et inconvénients

Dans le comparatif des chauffages les plus économiques, on retrouve également la pompe à chaleur. Il en existe deux types : les pompes à chaleur géothermiques ou à air/eau.

  • Avantages

La PAC (pompe à chaleur) propose des coefficients de performance enviables. Par exemple, pour un modèle à coefficient 3, la pompe utilise 1 kWh et en restitue l’équivalent de 3 fois plus en chaleur.

De plus, elle permet d’obtenir un crédit d’impôt au titre de la transition énergétique, sous conditions.

  • Inconvénients

En revanche, la pompe à chaleur comporte quelques inconvénients. En effet, elle coûte cher à l’achat et son entretien est onéreux également.

En outre, il faut parfois changer son abonnement à l’électricité pour obtenir une puissance supplémentaire.

 

chauffage a gaz economique

Fioul : avantages et inconvénients

Parmi la liste des chauffages les plus économiques, le fioul est en bonne place. Il existe trois modèles : la chaudière classique au fioul, celle à basse température et celle à condensation.

  • Avantages

Le rendement de la chaudière à condensation est proche de 100 %, car elle utilise la chaleur résiduelle contenue dans les vapeurs de la combustion, ce qui permet de réaliser des économies d’énergie.

La pompe à fioul possède une longue durée de vie : entre 20 et 40 ans si elle est bien entretenue. L’investissement de départ est donc bien amorti.

Il est possible d’améliorer une installation au fioul ancienne et de la remplacer par un modèle plus performant, comme la chaudière à condensation, pour un coût moindre que la réfection totale. En outre, associer un chauffage au fioul avec des énergies renouvelables, pour diminuer d’autant sa facture, est aussi envisageable.

  • Inconvénients

L’investissement de départ est très élevé : il faut compter de 7 000 à 10 000 € pour un modèle au fioul. De plus, les chaudières à fioul n’ouvrent plus droit aux aides financières étatiques depuis 2017.

Attention, les prix du fioul peuvent varier de manière importante en fonction du prix du pétrole.

En ce qui concerne l’entretien, il est certes limité, mais coûteux : entre 130 et 200 € par an.

Chauffage électrique : avantages et inconvénients

Convecteurs électriques, chauffages radiants ou rayonnants, radiateurs à accumulation, à inertie ou encore émetteurs, les modes de chauffage électrique sont nombreux et méritent leur place dans le comparatif des modes de chauffage les plus économiques.

  • Avantages

Les chauffages électriques sont disponibles dans une grande diversité de modèles, ce qui permet une souplesse d’utilisation idéale. Leur installation est peu coûteuse.

Avec les radiateurs à accumulation, il est possible d’utiliser l’électricité produite la nuit en heures creuses pour la restituer en journée, une bonne manière de réduire sa facture d’énergie.

  • Inconvénients

Certains modèles coûtent cher, comme le radiateur à accumulation (entre 750 et 2 000 € par appareil) ou à inertie (de 400 à 1 000 €). D’autres, bon marché à l’achat, sont très énergivores, à l’instar des panneaux rayonnants.

Chauffage à bois : avantages et inconvénients

Les poêles à bois et à granulés ne présentent pas les mêmes atouts, mais font partie tous deux des modes de chauffage économiques.

  • Avantages

Les modèles disponibles sur le marché sont de plus en plus performants et proposent une grande simplicité d’installation. En revanche, les prix d’achat d’un poêle à granulés est plus élevé qu’un poêle à bûches.

Le bois est un combustible peu cher. Le prix du granulé est plus élevé, mais reste intéressant par rapport à d’autres sources d’énergie.

À noter : certains appareils sont éligibles au CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique) ou à la prime énergie.

  • Inconvénients

Le stockage des bûches ou des granulés nécessite un emplacement sec et aéré dans le logement.

De même, ce mode de chauffage suffit rarement à chauffer un logement en totalité et est essentiellement utilisé comme une solution d’appoint à côté d’une autre source de chaleur.