LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE (DPE) : POURQUOI ET COMMENT LE RÉALISER ?

Réduire la consommation énergétique du logement est aujourd’hui un objectif partagé par de nombreux propriétaires. En effet, ces derniers s’intéressent de plus en plus à l’impact environnemental de leur résidence. Par ailleurs, une habitation moins énergivore implique des économies, parfois importantes, sur la facture d’énergie.

Néanmoins, pour les futurs propriétaires ou locataires, il est difficile d’évaluer en amont cette consommation énergétique. Pour éviter les mauvaises surprises, ils doivent s’en tenir au DPE – Diagnostic de performance énergétique. Réalisé avant la mise en location ou la vente, il permet d’appréhender la consommation d’un logement et les dépenses énergétiques associées.

Sommaire
    Article mis à jour le 23 janvier 2020

    Qu’est-ce qu’un diagnostic de performance énergétique ?

    Le DPE – diagnostic de performance énergétique est un bilan réalisé en vue d’évaluer la quantité d’énergie consommée par un logement. Il jauge également la quantité de gaz à effet de serre émis, dans des conditions d’usage standards.

    Le diagnostic DPE offre une vision exhaustive de la consommation et des émissions du logement concerné. Pour le réaliser, il faut s’intéresser à chaque équipement qui utilise de l’énergie et produit du CO2 dans la maison. Il peut s’agir du chauffage, du ballon d’eau chaude ou encore des équipements de climatisation.

    Les résultats donnent au propriétaire une idée précise de la performance énergétique de son logement.

    Qui est concerné par le DPE ?

    Le DPE fait partie des diagnostics techniques obligatoires à réaliser dans le cadre d’une vente ou d’une location. Il a été instauré le 1er novembre 2006 pour la vente de biens immobiliers, et en juillet 2007 pour la location. Seuls les logements occupés durant moins de 4 mois par an peuvent s’en passer.

    Le DPE vente

    Pour la vente d’un bien immobilier, la réalisation d’un DPE et les frais y afférents sont à la charge du vendeur. Celui-ci est tenu de présenter le diagnostic à tous les candidats qui se portent acquéreurs.

    Les résultats doivent être joints à l’avant-contrat (le compromis de vente ou la promesse de vente), ou à l’acte authentique. Ils doivent être en cours de validité au moment où le nouvel acquéreur signe l’acte de vente définitif.

    Le DPE location

    Dans le cadre d’une location, les frais pour la réalisation du DPE sont à la charge du bailleur/propriétaire. Ce dernier est également tenu de mettre les résultats à la disposition de tous les intéressés.

    Le DPE doit alors être présenté avec le contrat de location. Toutefois, il ne s’impose plus lors de la reconduction tacite du contrat. De même, il n’est pas nécessaire pour les logements-foyers, les locations saisonnières et les baux ruraux. En revanche, il est obligatoire pour une résidence étudiante.

    Le DPE – diagnostic de performance énergétique doit être effectué à la demande du propriétaire ou du vendeur. Les locataires ne sont pas en mesure de solliciter sa réalisation. En outre, dans le cas d’une copropriété, le diagnostic doit se faire aussi bien pour les parties privatives que communes.

    Vous souhaitez savoir si vous êtes concerné par le DPE ? Nos conseillers répondront à toutes vos questions !

    09 88 90 39 71 Du lundi au samedi de 9h à 20h
    Prix d'un appel local
    ou

    Le diagnostic de performance énergétique dans les annonces immobilières

    Le DPE revêt une valeur informative. Les propriétaires et les locataires peuvent se référer à ses résultats pour estimer leurs dépenses annuelles.

    À cet égard, ceux-ci doivent toujours être affichés dans l’annonce immobilière portant sur la vente ou la location du logement. Ceci est valable, quel que soit le support de communication utilisé (Internet, presse écrite, locaux des professionnels de l’immobilier). Par ailleurs, la modalité d’affichage est réglementée :

    • Mentionner la lettre pour les annonces dans une presse écrite.
    • Afficher l’étiquette énergie pour les annonces sur Internet et celles publiées dans les locaux des professionnels de l’immobilier.

    Le DPE – diagnostic de performance énergétique est valide durant 10 ans. Les potentiels acquéreurs ou locataires sont invités à toujours vérifier la date sur le document qui leur est remis.

    Le contenu d’un DPE obligatoire

    Un DPE pour maison doit présenter :

    • Les caractéristiques du logement (sa surface, son orientation, les matériaux, les murs et les fenêtres, etc.).
    • Un descriptif des équipements utilisés pour le chauffage, le refroidissement, la ventilation et la production d’eau chaude sanitaire.

    Pour chaque catégorie d’équipement, le DPE doit fournir des précisions sur les conditions d’utilisation qui peuvent influer sur la consommation d’énergie.

    Ensuite, pour chaque équipement, il doit également indiquer :

    • La quantité d’énergie effectivement consommée par an, évaluée sur la base des factures, ou la quantité d’énergie estimée pour une utilisation standard de l’appareil.
    • Une estimation des dépenses énergétiques annuelles qui résultent de cette consommation.
    • La quantité de CO2 émis.

    Enfin, une série de recommandations est jointe au DPE. Elles suggèrent les solutions à mettre en œuvre en vue d’améliorer la performance énergétique du logement. Les travaux proposés ne sont pas obligatoires. Le propriétaire est ainsi libre d’appliquer ou non les recommandations.

    Néanmoins, il faut admettre que le DPE est d’une aide précieuse pour maîtriser sa consommation et ses dépenses énergétiques. Non seulement il renseigne sur les sources de dépenses du logement, mais il propose également des pistes d’amélioration pour pouvoir les réduire.

    Le DPE et les étiquettes environnementales

    Les résultats du DPE sont présentés sous forme d’étiquettes colorées. Celles-ci résument les informations relevées concernant la consommation énergétique et les émissions de gaz du logement. Elles sont faciles à lire et accessibles à tous, même sans une connaissance approfondie de la réglementation énergétique.

    Le propriétaire recevra deux étiquettes : l’étiquette énergie et l’étiquette climat.

    L’étiquette énergie

    L’étiquette énergie indique la consommation annuelle du logement, exprimée en kilowattheure par mètre carré. Elle est facile à reconnaître par les barres colorées qui la composent, dont la couleur varie du vert au rouge.

    L’étiquette climat

    L’étiquette climat se présente avec un dégradé de mauve. Elle indique la quantité de CO2 produit par le logement, exprimée en kilogramme par mètre carré.

    La lecture de ces étiquettes réglementaires est simplifiée par les classements qui y sont indiqués. Pour chacune d’elles, on en distingue 7, de A à G. La classe A indique la meilleure performance, et la classe G la plus mauvaise. Le chiffre croît également au fur et à mesure que la performance diminue.

    Qui peut réaliser le DPE ?

    Le DPE – Diagnostic de performance énergétique doit être réalisé par un professionnel certifié. La certification est obligatoire depuis le 1er novembre 2007. Elle est délivrée par des organismes qui doivent, eux-mêmes, disposer de l’accréditation du COFRAC (Comité français d’accréditation).

    Pour trouver le bon technicien, les propriétaires peuvent utiliser l’annuaire des diagnostiqueurs immobiliers certifiés, conçu par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

    Le DPE obligatoire s’effectue au moyen d’un logiciel réglementé. Il coûte une centaine d’euros en moyenne. Néanmoins, les frais restent variables en fonction du type de bien à diagnostiquer et de la surface du logement. Il en va de même pour la durée qui varie de 30 minutes 2 heures.

    Le DPE pour les nouvelles constructions

    Le DPE est obligatoire pour les bâtiments neufs et les nouvelles constructions associées à un bâtiment existant (pour les travaux d’extension et d’agrandissement). Ce DPE obligatoire concerne toutes les constructions dont la demande de permis a été réalisée après le 1er juillet 2007.

    Pour les nouvelles constructions, le DPE permet de déterminer la consommation conventionnelle du bâtiment, les émissions de CO2 et les frais qui en découlent. Il appartient au maître d’ouvrage de le faire réaliser. Le diagnostic doit être confié à un professionnel certifié, qui travaille indépendamment du maître d’ouvrage et du maître d’œuvre. Les résultats doivent être transmis au propriétaire au plus tard au moment de la réception du logement.

    Les bonnes pratiques pour améliorer les résultats du DPE

    Le DPE – dispositif de performance énergétique a été mis en place suivant une politique énergétique adoptée au niveau européen. L’objectif est de réduire la consommation énergétique de chaque logement et de diminuer les émissions polluantes. Si les résultats sont mauvais, le propriétaire doit envisager des travaux de rénovation.

    Plusieurs éléments concourent à l’amélioration de la performance énergétique d’un logement. Il peut être question d’améliorer l’isolation, de changer les portes et les fenêtres, de remplacer le chauffage, etc.

    Faire un état des lieux de la performance de ses équipements est ainsi utile pour identifier des pistes d’amélioration. Les analyses et les recommandations mises en avant à travers le DPE seront certainement d’une aide précieuse pour ce faire.

    Améliorer le DPE est un moyen d’optimiser le confort à l’intérieur de la maison. L’impact se ressentira également au niveau de la facture d’énergie. Néanmoins, il convient de souligner que la consommation dépend en partie de l’usage quotidien de chaque équipement de la maison. Par exemple, les absences prolongées ou la température utilisée pour la climatisation entrent en compte.

    Sans oublier qu’en termes de dépenses énergétiques, le prix du kilowattheure est déterminant. À cet égard, il est conseillé de toujours comparer les offres afin de trouver la moins chère. Total Direct Energie fait partie des fournisseurs alternatifs qui affichent les tarifs les plus compétitifs. Celui-ci propose trois offres :

    • L’offre Classique qui permet 5 % d’économies par rapport au tarif réglementé.
    • L’offre Online pour réaliser jusqu’à 10 % d’économies par rapport au tarif réglementé.
    • L’offre Verte, avec un tarif 2 % moins cher par rapport au tarif réglementé.
    Un conseiller disponible au
    09 88 90 39 71 Du lundi au samedi de 9h à 20h
    Prix d'un appel local
    ou