Un conseiller disponible au
Le Guide de l'énergie » Comment estimer sa facture d’énergie et dans quel intérêt ? » TOUT SAVOIR DE LA CONSOMMATION D’UNE CLIMATISATION REVERSIBLE

    TOUT SAVOIR DE LA CONSOMMATION D’UNE CLIMATISATION REVERSIBLE

    La climatisation réversible se présente comme la solution idéale contre les fortes chaleurs et le froid hivernal. Ce modèle de climatisation est également privilégié pour sa performance énergétique. Mais qu’en est-il réellement de la consommation d’une climatisation réversible ? Tout de suite des éléments de réponse.

    Sommaire
      Article mis à jour le 6 juillet 2020

      Climatisation réversible : un fonctionnement 2 en 1 efficace en été comme en hiver

      La climatisation réversible peut produire à la fois de l’air froid et de l’air chaud. En raison de son fonctionnement, on l’appelle également pompe à chaleur air-air.
      Sa principale fonction est de rafraîchir l’air intérieur. Pour ce faire, l’appareil aspire l’air chaud de la pièce et le rejette à l’extérieur. C’est le fluide frigorigène intégré dans le dispositif qui lui permet de réaliser ces échanges de chaleur.

      La particularité d’une climatisation réversible est qu’elle peut inverser le circuit. L’appareil peut ainsi prélever la chaleur de l’extérieur pour l’envoyer à l’intérieur de la maison. Cette fonction lui permet d’assurer le chauffage.

      Grâce à son fonctionnement réversible, ce dispositif peut s’utiliser en été comme en hiver, pour rafraîchir et chauffer la maison. En effet, il est capable de réchauffer l’air ambiant lorsque la température baisse et de le refroidir lorsqu’il commence à faire chaud.

      Quelle est la consommation électrique d’une climatisation réversible ?

      La climatisation réversible est particulièrement appréciée pour sa faible consommation en électricité.

      Néanmoins, la consommation d’une climatisation réversible peut particulièrement augmenter pendant l’été. Mais sur l’année, elle reste faible et les économies réalisées sont incontestables.

      Les économies que l’utilisateur peut réaliser seront fonction de la marque et du modèle de climatiseur. D’une manière générale et suivant la classe énergétique de celui-ci, le dispositif permet d’économiser 4 fois plus d’énergie.

      Concrètement, une climatisation réversible consomme 25 à 40 % de moins qu’un appareil de chauffage classique. La raison est que le compresseur est le seul à utiliser de l’énergie électrique sur ce type d’appareil. Il s’en sert notamment pour extraire les calories de l’air extérieur.

      Un système de chauffage classique consomme 1 kWh d’énergie pour produire 1 kWh de chaleur. Dans le cas d’un climatiseur réversible, 1 kWh d’énergie consommé permet d’obtenir 3 kWh de froid et 4 kWh de chaleur. Tout ceci grâce à l’exploitation de l’énergie produite par le soleil.

      Autres avantages d’une climatisation réversible

      La climatisation réversible permet de réduire les dépenses énergétiques. Elle présente également l’avantage de remplir deux fonctions (chauffage et climatisation).

      Cette fonction 2 en 1 s’avère une véritable source d’économies. L’utilisateur investit en effet dans une solution unique qu’il peut utiliser sur le long terme. Les fortes chaleurs et l’hiver qui se prolongent ne seront donc plus une source de préoccupation au sein d’un foyer.

      La régulation de la température se fait en outre au dixième de degré. Il s’agit donc d’un excellent moyen pour bénéficier d’une température stable et améliorer le confort à l’intérieur de la maison.

      Le coût de la consommation électrique d’une climatisation réversible

      Le coût pour chaque heure d’utilisation de la climatisation réversible varie sensiblement suivant sa puissance. En se renseignant sur celle-ci, l’utilisateur peut effectuer une estimation du coût de sa consommation électrique.

      Pour cela, il faut :

      • Relever la puissance du climatiseur. Il faut tenir compte de la puissance du compresseur au lieu de relever celle du climatiseur.
      • Se renseigner sur le prix du kWh proposé par son fournisseur d’énergie.
      • Multiplier la puissance du compresseur relevée par le prix du kWh.

      La puissance est en général renseignée avec les caractéristiques techniques de l’appareil.

      Comment réduire la consommation d’une climatisation réversible ?

      Quelques gestes simples permettent à l’utilisateur de réduire la consommation d’une clim réversible :

      • Opter pour une classe énergétique plus économe. Le principe est que plus elle est proche de A+++, plus la consommation est réduite.
      • Choisir un appareil dont la puissance est en adéquation avec les besoins des pièces à chauffer et à rafraîchir.
      • Choisir un filtre éco écran ou à charbon actif qui ne demande pas un changement régulier.
      • Nettoyer l’appareil régulièrement pour éviter une stagnation de la poussière, favorisant une hausse d’environ 30 % de la consommation électrique.
      • Opter pour une climatisation réversible multisplit, un modèle qui permet d’équiper plusieurs pièces à la fois.
      • Installer une climatisation réversible monosplit, plus abordable qu’un modèle gainable.

      Après son installation, il faut également respecter les précautions d’usage qui permettent de diminuer la consommation électrique. Il est par exemple conseillé d’éteindre l’appareil lorsque les températures sont plus douces en été.

      Climatisation réversible multisplit : fonctionnement et avantages

      La climatisation multisplit est un système qui assure à la fois la fonction chauffage et la fonction climatisation. Cette solution est appropriée pour les logements de plusieurs pièces qui ont chacune besoin d’être chauffée et rafraîchie.

      L’équipement est composé :

      • D’un module extérieur qui récupère la chaleur et l’envoie vers l’intérieur ;
      • D’une ou de plusieurs unités intérieures qui seront installées dans les pièces à chauffer et à climatiser.

      Selon le nombre de pièces à équiper, il est possible de relier 2 à 5 unités intérieures au groupe extérieur. Il faut néanmoins choisir des unités adaptées à la configuration et à la surface de chaque pièce.

      La climatisation réversible est une solution flexible qui permet d’adapter facilement son système à ses besoins, ses envies et son budget. Les unités intérieures s’adaptent par ailleurs à toutes les configurations et aux espaces existants.

      Les modèles proposés sur le marché sont très variés, comme les consoles au sol ou les unités murales qui laissent davantage de choix en termes d’esthétique. Hors coût d’installation, le prix d’un climatiseur multisplit varie de 2 000 à 12 000 euros.

      Principe et avantages de la climatisation monosplit

      Le climatiseur réversible monosplit est composé :

      • D’un module extérieur ;
      • D’une unité intérieure.

      La différence par rapport à un modèle multisplit est qu’un climatiseur monosplit ne peut être relié qu’à une seule unité intérieure. Il est donc utilisé pour équiper une seule pièce. Dans ce cas, le système est plus économe.

      Au-delà d’une pièce, le modèle monosplit n’est plus recommandé. Il sera en effet moins pratique et moins esthétique. Le prix de cet appareil oscille entre 400 et 1 500 euros, hors frais d’installation.

      Les inconvénients d’une climatisation réversible

      On peut néanmoins relever quelques inconvénients de la climatisation réversible :

      • L’appareil est plus cher à l’achat.
      • Le système est en général très bruyant malgré les améliorations réalisées sur certains modèles.
      • Il est peu esthétique en raison des unités intérieure et extérieure qu’il faut installer.

      Choisir la puissance de sa climatisation réversible

      La consommation d’une climatisation étant fonction de sa puissance, il est important de bien choisir son modèle afin de réaliser de réelles économies.

      En effet, s’il n’est pas suffisamment puissant, le climatiseur peut être très énergivore. Et pourtant, les occupants du logement ne bénéficieront pas d’un confort optimal. En revanche, lorsqu’il est trop puissant, le climatiseur n’a aucun impact notable sur la consommation d’énergie.

      Pour trouver la bonne puissance, il faut se référer à deux éléments :

      • La configuration du logement et des pièces à équiper (les dimensions, le nombre d’ouvertures, la hauteur sous plafond, etc.) ;
      • Le type de construction. Il faut notamment déterminer s’il s’agit d’une maison ancienne mal isolée, d’une construction de type RT 2012 ou d’une construction récente.

      Pour estimer la puissance nécessaire, il faut prendre la base de 100 à 130 watts par mètre carré pour une hauteur de plafond d’environ 2,5 m. Pour une pièce de 30 mètres carrés, il faut donc un climatiseur réversible d’une puissance d’au moins 3 000 watts.

      Bien utiliser sa climatisation réversible

      Afin d’optimiser la consommation d’une climatisation réversible, il est nécessaire de bien régler la température en été comme en hiver.

      Quelques gestes simples à adopter au quotidien permettent de maîtriser la consommation électrique de l’appareil :

      • Ouvrir les fenêtres durant les heures où il fait frais pour avoir de la fraîcheur naturelle à l’intérieur de la pièce. Il est en parallèle possible de programmer l’arrêt du climatiseur pendant ces heures.
      • Fermer les volets et les fenêtres dès le lever du soleil.
      • Harmoniser la température du climatiseur avec celle de l’extérieur, il faut au maximum 5°C de différence.
      • Ajouter environ 3°C de plus pendant la nuit, car la température ambiante baisse durant cette période.
      Un conseiller disponible au
      Retour haut de page