Le prix du gaz le moins cher, historique

D’après le rapport de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) du 1er trimestre 2016, le prix du gaz le moins cher aurait été constaté en 2009 et également en 2014. La fluctuation des différents postes de coûts liés au calcul du prix du gaz pourrait expliquer cette évolution de prix.

Le prix du gaz en chiffres

Selon un rapport de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), émis au 1er trimestre 2016, le prix moyen du gaz en France a connu une diminution entre février 2014 et mars 2016. Cette baisse a été constatée sur échantillonnage de clients type bénéficiant du tarif B1 (niveau 2) pour une consommation annuelle de 17000 kWh, à usage chauffage. Les chiffres sur l’évolution du prix du gaz :

  • de mai 2006 à août 2008 : 850 à 1000 €.
  • avril 2009 : baisse de 900 €.
  • de février 2014 à septembre 2014 : baisse de 1200 à 1100 € en moyenne.
  • de mars 2015 à mars 2016 : baisse de 1150 à 980 € en moyenne.
prix gaz moins cher

Comment sont fixés les prix du gaz ?

Le calcul du prix du gaz naturel est composé de différents postes de coûts qui incluent des taxes et contributions, dont les montants sont supportés par la facture d’énergie :

  • les coûts variables : frais de transport, de stockage et distribution, approvisionnement, frais de commercialisation ;
  • la Contribution tarifaire d’acheminement (CTA) : pour financement du régime de retraite des salariés du secteur de l'électricité et du gaz
  • la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)
  • la Taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN) comprenant :
    • la Contribution au tarif spécial de solidarité (CTSSG) : instaurée pour financer le tarif spécial solidarité en faveur des clients démunis ;
    • la Contribution biométhane (CBM) : pour le financement de l’achat de biométhane injecté dans les réseaux de gaz naturel.

Prix du gaz indexé ou fixe, que choisir ?

Le client peut librement choisir entre le tarif indexé sur les tarifs réglementés ou le prix du gaz fixe. Avant de fixer son choix, il peut être judicieux d’utiliser un comparateur. Cet outil permet de recueillir de nombreux renseignements décisifs à la prise de décision : prix de vente de l’énergie, tarifs du marché, qualité du service clientèle, etc.

Le tarif à prix indexé est indexé sur les tarifs réglementés en vigueur. Il est susceptible de fluctuer à la hausse ou à la baisse en fonction de l’évolution de ces derniers.

Le tarif à prix fixe correspond à un montant figé pendant 1 à 3 ans. Les montants des taxes sont quant à eux susceptibles d’évoluer. Les offres à prix fixe peuvent être plus chères que les tarifs réglementés. Dans le cas d’une baisse de prix du gaz, les clients qui bénéficient d’une offre fixe ne profiteront pas de la diminution des prix.