Un conseiller disponible au
Le Guide de l'énergie » Heures creuses : sont-elles rentables ?

Heures creuses : sont-elles rentables ?

En matière d’heures creuses, la rentabilité est un aspect qui suscite nombre de questions. Les résultats de milliers d’analyses électriques effectuées en France révèlent que cette option tarifaire n’est pas rentable pour 50 % des foyers. Pourtant, elle a été pensée pour permettre aux consommateurs d’économiser.

Qu’est-ce qui peut expliquer ce phénomène ? Quand est-ce qu’il est recommandé de choisir l’option tarifaire heures pleines/heures creuses ? Explications.

Sommaire :
    Article mis à jour le 18 février 2021

    Heures creuses et heures pleines : définition

    Lorsqu’il souscrit un contrat d’électricité, le consommateur devra choisir entre :

    • L’option tarifaire base ;
    • L’option tarifaire heures pleines/heures creuses (HP/HC).

    La première implique une tarification unique avec un prix du kilowattheure (kWh) qui reste inchangé toute la journée. Quant à la seconde, elle donne lieu à une double tarification. Concrètement, cette option tarifaire permet de bénéficier d’un tarif avantageux pendant les heures creuses. En contrepartie, il devient plus cher pendant les heures pleines. Par ailleurs, l’abonnement en option HP/HC coûte plus cher par rapport à l’option base.

    À titre d’exemple, les consommateurs qui ont choisi l’option heures creuses chez EDF paient un abonnement 16 % plus élevé que ceux qui ont adhéré à l’option Base. De ce fait, la rentabilité des heures creuses ne réside pas dans l’abonnement, mais plutôt dans la quantité d’énergie consommée.

    Comment les heures creuses/heures pleines fonctionnent-elles ?

    Heures creuses sont-elles rentables

    Les abonnés bénéficient de 8 heures creuses par jour pendant lesquelles le prix du kWh est réduit. Durant les 16 heures restantes, ils paient l’électricité plus cher. Les horaires des heures creuses sont fixés par Enedis suivant les villes. Ils ne dépendent donc pas des fournisseurs d’électricité. Autrement dit, les consommateurs n’ont pas la possibilité de choisir les plages horaires auxquelles ils souhaitent bénéficier des heures creuses.

    Ces dernières correspondent aux périodes de la journée durant lesquelles peu de consommateurs utilisent de l’électricité. Le plus souvent, elles ont lieu la nuit. Il est indispensable de consommer davantage d’énergie durant les heures creuses pour que l’option tarifaire HP/HC devienne avantageuse.

    Ainsi, la souscription de l’option HP/HC requiert la modification des habitudes de consommation. Par exemple, il convient de lancer la machine à laver, le lave-vaisselle ou encore le ballon d’eau chaude durant les heures creuses. Actuellement, il existe sur le marché un grand nombre d’électroménagers et autres appareils qui peuvent être programmés pour fonctionner pendant ces périodes de la journée.

    Comparatif des offres des fournisseurs d’énergie en option HP/HC

    Les consommateurs peuvent souscrire une offre d’électricité en option HP/HC aussi bien chez EDF que les fournisseurs alternatifs. Le tableau ci-après détaille les tarifs appliqués par plusieurs fournisseurs pour leurs principales offres en option HP/HC avec une puissance de 9 kVA :

    Tarif des offres des fournisseurs en option HP/HC avec une puissance de 9 kVA
    FournisseurOffreAbonnement mensuel
    (euros TTC)
    Tarif en HP
    (euro TTC)
    Tarif en HC
    (euro TTC)
    EDFTarif Bleu14,34 €0,1799 €0,1346 €
    Total Direct EnergieClassique16,91 €0,1689 €0,1292 €
    Online14,34 €0,1659 €0,125 €
    Verte16,91 €0,173 €0,1321 €
    EngieElec Energie Garantie14,33 €0,18896 €0,14069 €
    Elec Weekend17,29 €0,18214 €0,13918 €
    Elec Weekend+19,78 €0,18214 €0,13918 €
    EniWebeo15,39 €0,17948 €0,12647 €
    Evo15,39 €0,16538 €0,12456 €
    Astucio Eco15,39 € 0,18372 €0,13699 €
    VattenfallÉlectricité Eco15,34 €0,1649 €0,1241 €
    Eco Green15,34 €0,172 €0,1289 €
    Mint EnergieOnline & Green14,34 €0,1552 €0,1175 €
    Classic & Green14,34 €0,1721 €0,129 €
    100 % Smart & Green14,34 €0,1792 €0,1338 €

    Calcul de la rentabilité des heures creuses

    Le calcul de la rentabilité des heures creuses peut s’effectuer en comparant la consommation en fonction de chaque option tarifaire. Dans un premier temps, il faudra déterminer la facture annuelle d’électricité en option HP/HC en utilisant la formule suivante :

    Total de la facture annuelle en option HP/HC = prix de l’abonnement annuel + consommation annuelle en HP x prix du kWh en HP + consommation annuelle en HC x prix du kWh en HC

    Pour sa part, la facture annuelle en option base se calcule comme suit :

    Total de la facture annuelle en option base = prix de l’abonnement annuel + consommation annuelle x prix du kWh

    L’option HP/HC est rentable lorsqu’elle s’avère moins chère que l’option base à quantités égales d’énergie consommée en une année. Si ce n’est pas le cas, il convient de changer d’option tarifaire.

    Il existe aussi des outils en ligne permettant de déterminer la rentabilité de l’option HP/HC. En fait notamment partie le simulateur heures creuses/heures pleines proposé par certains comparateurs.

    Seuil de rentabilité des heures creuses

    Le seuil de rentabilité des heures creuses est celui qu’il faut atteindre pour que le tarif en option HP/HC et celui en option base soient identiques. L’exemple ci-après permettra de mieux comprendre cette notion. Un couple qui vit dans un appartement de 30 m2 et qui a souscrit une puissance de 6 kVA pour ce logement consomme environ 3 200 kWh d’électricité par an. Il a choisi l’offre Tarif Bleu d’EDF en option HP/HC.

    Dans le tableau ci-après, il est possible de voir les répartitions de la consommation d’électricité en option HP/HC avec lesquelles cette dernière devient rentable pour ce profil d’abonnés :

    Couple ayant souscrit l’offre Tarif Bleu d’EDF en option HP/HC et habitant dans un logement équipé d’un compteur de 6 kVA
    Consommation annuelle d’électricité 3 200 kWh
    Répartitions de la consommation annuelle d’électricité
    sur les heures pleines et les heures creuses
    Montant de la facture annuelle
    Option base (en euros)
    Montant de la facture annuelle
    Option HP/HC (en euros)
    100 % en HP et 0 % en HC626,48 euros714,88 euros
    90 % en HP et 10 % en HC700,38 euros
    80 % en HP et 20 % en HC685,88 euros
    70 % en HP et 30 % en HC671,39 euros
    60 % en HP et 40 % en HC656,89 euros
    50 % en HP et 50 % en HC642,4 euros
    40 % en HP et 60 % en HC627,9 euros
    30 % en HP et 70 % en HC613,4 euros
    20 % en HP et 80 % en HC598,91 euros
    10 % en HP et 90 % en HC584,41 euros
    0 % en HP et 100 % en HC569,92 euros

    Les heures creuses sont-elles rentables ?

    Plusieurs facteurs déterminent la rentabilité des heures creuses :

    La taille du logement

    Ce paramètre est essentiel, car il impacte la facture d’électricité sur deux points :

    • La puissance souscrite sur laquelle repose le montant de l’abonnement ;
    • La quantité d’énergie consommée.

    Plus un logement est grand, plus il sera nécessaire de souscrire une puissance élevée et plus la consommation d’électricité sera importante.

    L’énergie utilisée pour le chauffage

    Si un logement utilise le gaz pour se chauffer, il consommera logiquement moins d’électricité. Ainsi, il sera plus difficile de tirer avantage des heures creuses, d’autant plus qu’elles n’existent pas pour le gaz.

    La capacité de flexibilité des consommateurs

    Il est nécessaire de faire preuve de flexibilité sur certains usages pour rentabiliser les heures creuses. Cette capacité fait défaut à certains consommateurs si bien qu’ils ne profitent pas de leurs heures creuses. Par exemple, ils ne souhaitent pas se lever durant la nuit pour sortir des vêtements de la machine à laver et les mettre ensuite dans le sèche-linge.

    D’autres consommateurs ont l’habitude de baisser leur chauffage avant de se coucher. En effet, cette pratique est conseillée pour améliorer la qualité du sommeil. Cela dit, elle entraîne une diminution de la consommation en heures creuses si le logement utilise un chauffage électrique. La rentabilité de l’option HP/HC sera forcément impactée.

    Illustration de la rentabilité des heures creuses avec un ménage de 4 personnes

    Une famille composée de 4 personnes habite dans un appartement de 110 m2. Pour se chauffer et cuisiner, elle utilise respectivement de l’électricité et du gaz. Ce foyer a souscrit l’offre Tarif Bleu d’EDF en option HP/HC avec une puissance de 9 kVA. Durant les heures creuses, il veille à lancer la machine à laver, le lave-vaisselle et le ballon d’eau chaude. Une partie de l’utilisation du chauffage électrique se déroule aussi pendant ces périodes de la journée.

    À supposer que ce foyer consomme 12 120 kWh d’électricité par an, le tableau ci-après compare sa facture d’électricité annuelle en option base et en option HP/HC :

    Taille du foyerOption tarifaire
    4 personnesBaseHP/HC
    12 120 kWhPart de consommation en HPPart de consommation en HC
    50 %, soit 6 060 kWh par an50 %, soit 6 060 kWh par an
    Facture annuelleFacture annuelle
    2 098,628 euros2 077,95 euros

    Au final, le gain offert par l’option HP/HC est maigre alors que le ménage fournit des efforts indéniables pour faire fonctionner ses appareils durant les heures creuses. L’option base, elle, lui aurait permis de les lancer à n’importe quel moment de la journée sans que cela impacte sa facture annuelle totale. D’après le magazine 60 Millions de consommateurs, il n’est pratiquement jamais intéressant pour les petits consommateurs de choisir l’option HP/HC.

    Un conseiller disponible au
    Retour haut de page