Un conseiller disponible au
Le Guide de l'énergie » La prime énergie EDF : tout ce qu’il faut savoir

    La prime énergie EDF : tout ce qu’il faut savoir

    En France, les particuliers qui effectuent des travaux d’économie d’énergie peuvent bénéficier de différents dispositifs d’aide. Certains d’entre eux sont financés par l’État, d’autres par des entreprises privées. Tel est le cas de la prime énergie.

    Ce programme est, en grande partie, subventionné par des énergéticiens, tels qu’EDF. Sa mise en place fait suite à leur engagement envers l’État, en vue d’atteindre les objectifs fixés en termes d’économie d’énergie. Son versement est soumis à quelques conditions. Tout de suite le point sur la prime énergie EDF.

    La prime énergie EDF, c’est quoi exactement ?

    Prime energie edf

    La prime énergie est une aide financière versée aux particuliers pour leurs travaux de rénovation énergétique. Elle s’inscrit dans la mise en place des dispositifs des Certificats d’Économie d’Énergie.

    Il s’agit d’un programme qui oblige les fournisseurs d’énergie à participer à la réduction de la consommation énergétique en France. Pour cela, ils doivent encourager leurs clients à faire des économies. Cela se traduit par leur contribution au financement des travaux de rénovation énergétique.

    En échange de la prime, les fournisseurs sont récompensés par des Certificats d’Économie d’Énergie. Ces derniers sont délivrés par le ministère de l’Énergie. Le nombre de certificats obtenu varie en fonction de la quantité d’énergie économisée suite aux travaux entrepris, mesurée en kilowattheure cumulé et actualisé (Cumac).

    Qui peut bénéficier de la prime énergie EDF ?

    Les conditions relatives à l’attribution de la prime énergie EDF sont très flexibles :

    • La prime s’adresse aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires ;
    • Elle est octroyée pour les travaux réalisés dans une résidence principale ou secondaire ;
    • Aucune condition liée aux ressources des ménages n’est imposée. Tous peuvent en bénéficier, quel que soit leur revenu ;
    • Il n’est pas nécessaire d’être un client EDF : tous les particuliers peuvent en faire la demande.

    Bon à savoir

    La prime énergie EDF concerne les logements en France métropolitaine, hors Corse et en dehors des DOM-TOM, construits depuis au moins 2 ans.

    Quels types de travaux peut-on financer avec la prime énergie EDF ?

    La prime énergie EDF est valable pour les travaux qui améliorent la performance énergétique d’un logement. On peut classer les travaux éligibles en 4 catégories, à savoir :

    • Les travaux d’isolation, qui concernent les combles et la toiture, ainsi que le plancher et les murs ;
    • Le remplacement et l’isolation des portes et fenêtres ;
    • Le remplacement du chauffage par un équipement moins énergivore et plus performant, notamment une pompe à chaleur, une chaudière biomasse ou un système solaire combiné ;
    • L’installation d’un système de chauffage et d’un chauffe-eau qui utilisent des énergies renouvelables. Par exemple un chauffage au bois ou un chauffe-eau solaire.

    À noter

    Il existe des critères de performance énergétique à respecter pour bénéficier de la prime énergie EDF. L’intervention d’un artisan ayant la qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est aussi requise.

    Quel est le montant de la prime énergie EDF ?

    Le type de travaux effectués et le lieu de résidence du bénéficiaire déterminent le montant versé par EDF pour la prime énergie. Néanmoins, cette dernière permet de réaliser des économies conséquentes. À titre d’exemple, pour l’installation d’une pompe à chaleur, un consommateur peut obtenir jusqu’à 5 500 euros de la part du fournisseur.

    Afin d’aider les bénéficiaires à estimer le montant de leur prime, EDF met à leur disposition un simulateur en ligne. Il est accessible gratuitement, et sans engagement.

    Bon à savoir

    La prime énergie EDF est cumulable avec d’autres dispositifs, comme le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ou le dispositif Habiter Mieux Agilité d’Anah.

    En revanche, un client ne peut pas bénéficier plusieurs fois de la même prime pour la même opération. Par ailleurs, il n’est pas possible de la cumuler avec d’autres aides EDF.

    Quelles démarches entreprendre pour bénéficier de la prime énergie ?

    Les démarches pour accéder à la prime éco énergie EDF sont simples. Elles se font entièrement en ligne.

    Dans un premier temps, le consommateur doit s’inscrire sur un site dédié, mis en place par EDF. L’inscription (gratuite et sans engagement) et la demande doivent se faire avant de lancer les travaux.

    Après son inscription, le client peut effectuer une simulation sur le site pour connaître le montant de sa prime, en fonction des travaux qu’il envisage de réaliser. Il doit ensuite demander un devis auprès d’un professionnel RGE. Il est conseillé de s’adresser à au moins trois différents prestataires pour mieux comparer.

    Après avoir fait son choix, le client peut entamer les travaux avec le professionnel RGE. Il convient alors de s’assurer de l’éligibilité des équipements utilisés à la prime.

    À la fin des travaux, il doit envoyer son dossier à EDF. Celui-ci doit comporter :

    • La copie du devis signé et daté ;
    • La copie de la qualification RGE du professionnel ;
    • L’attestation sur l’honneur, qui indique que le demandeur n’a pas bénéficié d’une autre aide financière attribuée par EDF ;
    • La facture des travaux.

    La prime sera versée par chèque, dans un délai d’un mois, après la réception du dossier par le fournisseur.

    Bon à savoir

    EDF propose également un Bonus Coup de Pouce, destiné aux ménages aux revenus modestes. Ainsi, le montant des ressources doit être compris dans les fourchettes établies par le fournisseur. Par ailleurs, les ménages qui souhaitent bénéficier de ce bonus doivent joindre leur avis d’imposition dans leur dossier.

    Les avis des consommateurs sur la prime énergie EDF

    En ligne, on peut lire les avis des clients ayant déjà envoyé leur dossier à EDF pour la prime énergie. Certains soulignent les difficultés rencontrées pour l’obtenir à la fin des travaux. D’autres évoquent des demandes refusées une fois les travaux achevés. Les raisons sont diverses. Il peut s’agir d’un manque de pièce justificative dans le dossier, ou de l’absence d’une date ou d’une signature. Ainsi, nombreux sont ceux qui ont eu du mal à obtenir la subvention.

    Un conseiller disponible au
    Retour haut de page